Festivals d'été : la chasse aux acouphènes est lancée !

22 % des moins de 35 ans souffrent d'acouphènes et d'une perte auditive associée. Pour éviter les lendemains qui sifflent alors que la musique s'apprête à faire vibrer la France, l'association JNA propose plusieurs outils, dont une appli sonomètre.

20 juin 2019 • Par

Thèmes :

Illustration article

A la veille de la Fête de la musique, le 21 juin, des Solidays (21 au 23 juin) et de nombreux festivals qui vont égayer l'été, certains lendemains pourraient bien siffler. De 14 à 17 millions de personnes souffrent en effet d'acouphènes en France, dont 4 à 6 millions de manière permanente. 22% des jeunes de moins de 35 ans déclarant souffrir d'acouphènes et indiquent aussi une perte auditive associée. Dans ce contexte, l'association JNA entend prendre soin des oreilles des festivaliers et lance la 5e édition de sa campagne nationale Prévention Fête de la musique et festivals d'été. Elle met en garde : « La musique est source de plaisir » mais « pour le conserver le plus longtemps possible », il faut « éviter les acouphènes et autres gênes auditives ». Son credo : « Nos oreilles, on y tient ».

Une appli sonomètre

Une application sonomètre, dB Live JNA, est en libre téléchargement (disponible via le site journee-audition.org, rubrique « outils et moyens »), qui permet de mesurer le niveau sonore ambiant et, le cas échéant, de montrer la nécessité de porter des protections individuelles contre le bruit. 100 000 bouchons d'oreilles en mousse seront ainsi distribués gratuitement dans 330 points relais cartographiés sur le site nosoreilles-onytient.org (en lien ci-dessous). Enfin, la brochure « Nos oreilles on y tient ! », distribuée à 150 000 exemplaires, rappelle, en 16 pages, les fonctions clés de l'audition sur l'équilibre général de santé et comment les préserver lors de la pratique ou de l'écoute de musique.

Des acouphènes persistants ? Composer le 0 820 222 213 ! « Allo Conseils JNA –France Acouphènes » est une plateforme ouverte jour et nuit du 21 juin au 31 août 2019 à contacter lorsque les oreilles continuent de chanter. « 70% des jeunes attendent que cela passe. Mais ce n'est pas toujours le cas. Il vaut mieux agir qu'attendre », prévient l'association JNA.

Une quiet zone

A l'occasion du festival Solidays (sur l'hippodrome de Longchamp, à Paris), une « Quiet Zone » est par ailleurs expérimentée. Les designers de l'Ensci (Ecole nationale supérieure de création industrielle) proposent aux festivaliers de s'installer dans une structure de douze hamacs amovibles pour converser en face-à-face dans un environnement calme. Les festivaliers seront équipés des écouteurs Tilde®, qui permettent de filtrer la voix dans le champ de vision tout en réduisant le bruit omnidirectionnel.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.