Film "Mon frère" : l'assistanat sexuel vu par les familles

Faute de moyens adaptés, certains aidants accompagnent jusque dans la sexualité. Une contrainte qui outrepasse leur rôle. C'est ce que raconte le film "Mon frère". Rencontre avec le personnage principal, incarné par Nicolas Brimeux.

• Par

Thèmes :

Commentaires1 Réagissez à cet article

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription


Voir la vidéo Mon frère

« Mon corps, tout le monde le tripote. C'est toujours pour du soin mais jamais pour du kiffe. » A 33 ans, Cédric n'a jamais connu l'amour charnel. Atteint de paralysie cérébrale, le jeune homme est le personnage principal du film Mon frère, interprété par l'acteur Nicolas Brimeux, lui-même en situation de handicap. Réalisé en janvier 2023 par Johannes Vorillon, dans le cadre du concours « Ça tourne en Ile-de-France », organisé par le Festival Paris courts devant, ce court-métrage de dix minutes est disponible sur la plateforme Handicap.live (Lire : Handicap.fr lance Handicap.live : un site 100 % vidéo!).

Sous l'angle de la famille

Il aborde le sujet de l'assistanat sexuel sous un angle différent, celui du regard familial. Il témoigne de l'impuissance d'un parent, d'un frère, d'une sœur face aux besoins sexuels inassouvis... « Des mamans se retrouvent à masturber leur enfant en situation de handicap alors que ce n'est pas à elles de faire ça », indique une voix off. Ce sujet tabou, Nicolas Brimeux souhaitait vivement l'incarner : « Je ne suis pas personnellement concerné mais j'ai quelques amis qui se sont retrouvés dans cette situation de souffrance, de frustration. Il était important pour moi, en tant qu'acteur, citoyen et homme engagé, d'en parler ».

« Rien n'a changé en France depuis 10 ans »

Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que le comédien originaire du Nord joue dans un film abordant cette thématique. Il était déjà au rendez-vous, il y a douze ans, dans Corps solidaire, réalisé par Pascal Roy. « Or, depuis 2011, rien n'a changé à ce sujet en France », déplore Nicolas. « Dans l'inconscient collectif, on n'a pas envie de voir la sexualité des personnes handicapées. On se dit qu'ils ne sont pas sexués, qu'ils n'ont pas d'envies », abonde la voix off. Cédric reçoit l'aide quotidienne de son frère, Noé, et de sa belle-sœur, Clara, pour les courses, les déplacements, l'accompagnement médical… Malgré la complicité palpable au sein de cette fratrie, la question intime est systématiquement contournée. C'est Clara qui finit par mettre les pieds dans le plat, au point de prendre une décision quelque peu radicale…

Secrets de tournage

Tourné dans les conditions requises par le Festival Paris courts devant, c'est-à-dire en sept jours, Mon frère met en lumière des acteurs talentueux, amis dans la vraie vie, et (é)mus par l'envie de « raconter une belle histoire ». Quant aux scènes intimes, Nicolas confie n'avoir eu aucune difficulté à « se mettre à nu », au même titre que « n'importe quel acteur, dans n'importe quel film ». « Le rapport au corps, il faut se le poser avant de commencer à tourner. Du moment que la nudité sert le propos, c'est ok », affirme-t-il. Aujourd'hui très investi au théâtre, il peine encore à percer sur grand écran. La faute, selon lui, à « une méconnaissance du handicap dans ce milieu ». « Quand on est un acteur handicapé, c'est toujours compliqué de déclencher la machine à rêves. » Lui se rêve dans des rôles qu'on ne lui a jamais proposés : avocat, docteur, notaire ou encore truand. « Le handicap ne m'a jamais interdit quoi que ce soit. Je me dis que je peux jouer tous les rôles. A nous aussi de montrer que nous en sommes capables », confie-t-il.

Dans le même registre, le film A fleur de peau, signé Kathie Kriegel, a également été primé lors du concours Ça tourne en Ile-de-France (Lire : Film A fleur de peau : l'assistanat sexuel dans sa vérité nue).

Illustration article
Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Clotilde Costil, journaliste Handicap.fr"
Commentaires1 Réagissez à cet article

Thèmes :

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.