Football : PSG, les supporters malvoyants mis sur la touche?

20 ans que Jérémy, malvoyant, se bat pour obtenir des places PMR lors des matchs du PSG, plus accessibles et lui permettant de mieux suivre les actions. "Elles sont réservées aux personnes en fauteuil roulant", lui rétorque le club. Coup de gueule.

• Par
Jérémy, son frère et 2 autres supporters, avant le lancement d’un match du PSG.

Carton jaune pour le Paris-Saint-Germain dans l'accueil des supporters déficients visuels ? Depuis plusieurs mois, Jérémy Noyelle et son frère, tous deux déficients visuels, se battent pour obtenir des « billets PMR » auprès de la première équipe française de football. Fin de non-recevoir : « Ils sont réservés aux personnes en fauteuil roulant ». Sauf que...

Définition réductrice d'une PMR ?

Officiellement, les personnes à mobilité réduite regroupent non seulement celles ayant des troubles moteurs mais aussi sensoriels ou intellectuels. Mais le PSG insiste. Par mail, téléphone, via le service billetterie ou la rubrique « contact », inlassablement la même réponse. « Nos places 'PMR' au Parc des Princes, à Coubertin et au Campus PSG sont matérialisées par un emplacement 'vide' destiné à la personne en fauteuil roulant et par un siège classique pour son accompagnant. Il n'est donc pas possible techniquement d'y accueillir une personne avec un handicap visuel, auditif ou même en béquilles avec leur accompagnant. »

Un handicap qui « n'empêche pas de monter des marches »

Selon le service client, Jérémy et Benjamin peuvent « se rendre dans n'importe quelle tribune du Parc » puisque « leur handicap ne les empêche pas de marcher, monter des marches ou les redescendre ». Une réponse qui témoigne d'une méconnaissance de leur handicap et peut même les « mettre en danger », selon les deux frères, car de nombreuses marches ne sont pas équipées de bandes podotactiles ou de main courante. « Sans parler des poteaux et autres obstacles que nous ne pouvons voir et des problèmes de sécurité en cas d'évacuation », ajoutent-ils.

Des tribunes plus « safe » et accessibles

L'accès aux tribunes « PMR », qui se situent au bord du terrain ou au premier étage, est « bien plus simple », explique Jérémy. Par ailleurs, « une place à proximité des joueurs me permettrait de mieux voir les matchs », souligne ce quadra malvoyant. Autre élément « non négligeable » : les personnes en fauteuil roulant et leur accompagnateur bénéficient de la gratuité et d'une place de parking à proximité des tribunes. « Une telle différence de traitement est insupportable sachant que nous sommes tous des personnes à mobilité réduite », plaide cet afficionado qui « vit PSG, dort PSG » et souhaiterait « soutenir son club comme n'importe quel autre supporter ».

Le handicap absent des conditions générales de vente

D'autant que « ni les conditions générales de vente du PSG ni celles du parc des Princes ne stipulent la mention PMR pour l'accès aux stades et l'achat spécifique des billets », constate Jérémy. « Ça fait vingt ans que je vais au parc des Princes, confie-t-il. J'ai profité des places PMR pendant environ cinq ans (dans les années 2000), jusqu'à ce que la politique du PSG change... »

Des alternatives... ou pas

« Nous savons que cela peut générer une certaine frustration. En revanche, nous ne laissons personne sans solution et accompagnons régulièrement des supporters avec d'autres types de handicap afin de trouver des places accessibles facilement (sans trop de marches, près d'une sortie ou d'un escalier…). Cet accompagnement se fait via le service client, si la personne nous contacte suffisamment en amont d'une rencontre, ou directement au stade en se présentant à un guichet », affirme le service communication. Jérémy rit jaune : « C'est exactement ce que j'ai fait, j'ai bataillé durant des mois par mail mais aucune alternative ne m'a été proposé ». 

Une « guerre des handicaps »

Bien décidé à « faire reconnaître ses droits », Jérémy a sollicité des associations, la Fédération française de football, la Ligue de football professionnel et le Défenseur des droits. La seule réponse qu'il obtient est celle de Handicap PSG, une association de supporters qui reçoit des places pour ses adhérents « PMR » et leurs accompagnants. Même son de cloche : pas de fauteuil roulant = pas de place. « Vous, vous pouvez marcher et monter des escaliers, nous on ne peut pas ! », a argué le président, « très agressif », selon Jérémy. Il déplore cette « guerre des handicaps » et « l'absence de solidarité ». « Le nom de l'asso est 'Handicap PSG' et non 'fauteuil roulant PSG', il faut penser à tous les handicaps ! », insiste Jérémy, regrettant que son correspondant ait bloqué son numéro. Rappelant que 80 % des handicaps sont invisibles, il réclame l'ajout de places spécifiques pour d'autres types de déficiences.

Vers un quota de places pour les autres handicaps ?

« La question que l'on doit effectivement se poser collectivement, c'est la mise en place d'une stratégie concernant la gestion des autres handicaps sur l'ensemble des expériences proposées par le club », consent la « team billetterie », qui indique l'existence d'un service client dédié aux personnes sourdes et malentendantes. « Il reste évidemment de nombreux sujets à creuser en termes d'accessibilité à nos produits et services », poursuit-il. Un « process en interne » serait actuellement en cours afin de « définir systématiquement un quota de places à chaque match pour les autres supporters handicapés lors des prochaines saisons ». 1 partout, balle au centre ? Jérémy attend de « voir »...

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"
Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.