Handisport : Paris 2024, pour des émojis plus inclusifs!

Des émojis représentant des joueurs de cécifoot ou para-natation ? Il serait temps... Paris 2024 lance une campagne de mobilisation pour une représentation inclusive du sport, soutenue par des ambassadeurs en "or". Cri de ralliement : #ParaEmojis2024

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Cécifoot, para-natation, tennis fauteuil... « Aujourd'hui, ces sports existent. Ces émojis toujours pas. » Depuis plusieurs années, les émoticônes s'ouvrent à la diversité. Différentes teintes de peaux et de cheveux, personnes en situation de handicap (articles en lien ci-dessous)… Un combat reste à mener : la représentation de la diversité dans le sport. Paris 2024 lance une campagne de mobilisation pour demander d'inclure les disciplines paralympiques dans cet « alphabet universel ». Une démarche « musclée » soutenue par le Comité international paralympique (IPC) et le Comité paralympique et sportif français (CPSF) mais aussi de nombreux athlètes. « Une belle opportunité pour continuer à banaliser la différence ! », selon Michaël Jérémiasz, champion de tennis fauteuil.

Eveiller la curiosité des jeunes

« Le sport est un formidable levier d'inclusion, d'acceptation de soi et d'ouverture à la différence. Il n'est pas réservé à un seul standard de corps ; il est donc temps que nos représentations collectives évoluent en ce sens », plaide Paris 2024, espérant que ces nouveaux émojis « éveilleront les curiosités et que beaucoup, notamment parmi les 'millenials', auront envie d'en savoir plus sur ces disciplines ». « Pour ma génération, c'est un mode de communication naturel, concède Théo Curin, nageur quadri-amputé. Etre représenté, valorisé et reconnu dans ce cadre est quelque chose d'important pour moi, en tant qu'athlète, mais aussi pour toutes les personnes en situation de handicap qui s'épanouissent à travers le sport. »

Jeux olympiques, paralympiques... même combat !

Marie-Amélie Le Fur, présidente du CPSF, se félicite pour « cette belle initiative (...), une marque de reconnaissance et d'inclusion bien plus importante qu'on pourrait le croire ». Pour Husnah Kukundakwe, nageur handisport « cela permettra de faciliter la communication et l'expression des para-athlètes pour chaque sport, sans avoir à les expliquer trop en détail ». Pour soutenir cette initiative aux côtés de ces ambassadeurs, un seul mot d'ordre : « #ParaEmojis2024 ». Cette démarche s'inscrit dans la volonté du Comité de considérer les Jeux olympiques et paralympiques au même niveau, avec notamment, pour la première fois de l'histoire, un emblème commun pour les deux évènements (article en lien ci-dessous). « Edition après édition, on sent un véritable engouement pour les athlètes paralympiques et leurs performances, estime le joueur de cécifoot Yvan Wouandji. Il faut accompagner cet élan par ce genre d'initiatives, pour des Jeux en 2024 absolument inoubliables ! »

Une initiative similaire a malheureusement fait chou blanc en Espagne, malgré 400 000 signatures et la mobilisation des athlètes... La demande de Paris 2024 fera l'objet d'un dépôt officiel auprès du consortium Unicode, organisation privée à but non lucratif qui décide de l'introduction des nouveaux émojis, en avril 2021. Emoticône « croisons les doigts » ?

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.