486 258 chômeurs handicapés : comprendre la hausse !

Un niveau jamais atteint pour les chômeurs handicapés ! La faute à une conjoncture économique tendue et au vieillissement de la population active. La hausse est toutefois plus modérée que les années précédentes.

29 juin 2016 • Par

Thèmes :

Illustration article

Alors que le Gouvernement publie les chiffres du chômage pour juin 2016 en hausse de +0,3%, qu'en est-il, plus particulièrement, de la situation des travailleurs handicapés ? Le 23 juin 2016, l'Agefiph rend public le « Tableau de bord national - Emploi et chômage des personnes handicapées ». Fin mars 2016, le nombre de demandeurs d'emploi handicapés (DEBOE) s'élève à 486 258. Un niveau jamais atteint ! Il continue de progresser (+5,3% en un an) mais à un rythme toutefois plus modéré que les années précédentes.

799 jours en moyenne au chômage

Les personnes handicapées, qui représentent 8,4% de l'ensemble des demandeurs d'emploi (soit un chômeur sur douze, contre seulement 1 sur 16 en 2007), présentent toujours des difficultés particulières d'insertion (âge élevé, plus faible niveau de formation...) qui se matérialisent par une forte ancienneté d'inscription au chômage : 799 jours en moyenne, soit plus de 200 jours de plus que pour l'ensemble des publics. Depuis fin 2007, le nombre des demandeurs d'emploi handicapés a été multiplié par 2,3 (+136%), quand celui de l'ensemble des chômeurs n'augmentait « que » de 76%. Cette hausse peut s'expliquer, globalement, par un climat économique tendu, qui pénalise en premier lieu ce type de public, mais également par une recrudescence de reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé due au vieillissement de la population active (avec notamment le recul de l'âge de la retraite) et au durcissement des conditions de travail dans certaines branches.

Une croissance des insertions et des maintiens dans l'emploi

Au 1er trimestre 2016, les Cap emploi ont contribué à plus de 15 500 recrutements de travailleurs handicapés, soit une hausse de 9% en un an. La forte mobilisation des contrats aidés enregistrée depuis plusieurs années s'est poursuivie et même accentuée. La croissance des maintiens dans l'emploi s'est également poursuivie (+7% en un an et +30% en deux ans), les Sameth (organisme qui facilite le maintien dans l'emploi des personnes handicapées dans les entreprises du secteur privé et les établissements du secteur public) ayant réalisé plus de 5 000 maintiens au 1er trimestre 2016 avec, comme pour les recrutements, un pourcentage de femmes égal à 50%. Les employeurs concernés sont à 70% des employeurs de 20 salariés et plus.

Perspectives d'emploi en France

D'une manière plus générale, l'activité économique a crû de 0,6% en France au 1er trimestre 2016, portée notamment par une demande intérieure (consommation des ménages et investissement) très dynamique. L'Insee estime que la croissance atteindrait 1,6% en 2016 (après +1,2% en 2015), accélération provenant des services marchands et de la construction. L'emploi salarié marchand a continué de progresser au 1er trimestre 2016 (+ 40 000 après + 47 000 au 4e trimestre 2015), le tertiaire restant dynamique malgré le ralentissement de l'intérim. Les perspectives d'embauches étant favorables, l'économie française créerait 139 000 emplois marchands en 2016 (après 109 000 en 2015). Au 1er trimestre 2016, le taux de chômage global s'est stabilisé à 10,2% en France (9,9% en Métropole), en recul de 0,1 point sur un an. Au cours des trimestres suivants, la hausse attendue de l'emploi serait supérieure à celle de la population active et le chômage diminuerait de 0,4 point pour atteindre 9,8% fin 2016. De quelle manière cela impactera-t-il les travailleurs handicapés, c'est une autre affaire !

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires10 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
10 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.