1 M € par an pour former 15 000 franciliens handicapés

1 million € par an pour faciliter l'insertion professionnelle de 15 000 jeunes franciliens handicapés, c'est l'objectif d'une convention signée entre l'Etat, l'Agefiph, 18 établissements d'enseignement supérieur et 12 grandes entreprises.

24 novembre 2015 • Par

Thèmes :

Illustration article

Mi-novembre 2015, l'Etat et l'Agefiph (Association de gestion du fonds pour l'insertion des personnes handicapées) ont signé avec 18 établissements d'enseignement supérieur et 12 grandes entreprises franciliennes une convention en faveur de l'insertion professionnelle des jeunes handicapés de moins de 30 ans en Ile-de France.

Plus de 30 partenaires au service du handicap

Elle s'inscrit dans le cadre du Plan régional d'insertion des travailleurs handicapés (PRITH) mis en place par la région qui, selon le communiqué « illustre la  volonté réaffirmée  du ministre de travail en février 2015 et du gouvernement de favoriser l'insertion sur le marché du travail des jeunes et des personnes en situation de handicap. » De grandes entreprises se sont engagées  aux côtés de nombreux partenaires institutionnels et d'établissements d'enseignement supérieur comme l'Université Paris Saclay, le CNAM ou Sciences-Po… Une trentaine de signataires au total qui visent, à travers cette démarche, à mieux coordonner les dispositifs en Ile-de-France  d'accompagnement dans les études et dans les parcours de qualification et d'accès à l'emploi des jeunes handicapés.

Un large public : moins de 30 ans

Le public visé est large puisque sont concernés tous les  jeunes de moins de 30 ans reconnus handicapés (en tant que bénéficiaires de l'obligation d'emploi qui s'impose aux entreprises) : lycéens, y compris lycéens relevant des établissements et services médico-sociaux, étudiants, apprentis, stagiaires de la formation professionnelle ou continue ou en reprise d'étude, jeunes à la recherche d'un premier emploi. L'objectif est de prévenir les ruptures dans leur cursus et de faciliter leur insertion professionnelle grâce à une collaboration renforcée entre l'ensemble des signataires.

Convention mode d'emploi : un accompagnement personnalisé

Les signataires s'engagent également à travailler davantage en réseau et à mettre en place au sein des établissements scolaires ou de formation des équipes dédiées constituées de professionnels de l'ARS, de l'Éducation nationale, des établissements d'enseignement supérieur et des entreprises. Pour sécuriser leur parcours vers un premier emploi, les jeunes handicapés bénéficieront donc d'un accompagnement personnalisé complémentaire, ainsi que d'une prise charge matérielle lorsque des besoins spécifiques seront exprimés. En cas de décrochage, des réponses seront apportées afin qu'aucun d'entre eux ne soit laissé sans solution de formation ou de qualification.

1 million d'euros par an

Les dispositifs seront financés grâce à la participation des entreprises au titre de leur Obligation d'emploi des personnes handicapées (OETH) et du Fond social européen (FSE). La convention, qui  vise un budget annuel d'1 million d'euros, devrait faciliter l'insertion professionnelle réussie de 15 000 jeunes franciliens. Des contacts ont été pris afin de l'étendre à d'autres entreprises et universités.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires1 Réagissez à cet article

Thèmes :

1 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.