Un jeu vidéo pour doper les Paralympiques de Tokyo ?

Un jeu vidéo dernier cri pour promouvoir les Jeux paralympiques de Tokyo 2020 auprès de la jeunesse addicte ? C'est le défi du Pegasus Dream Tour qui propose à ses joueurs des Xtra Power.

13 avril 2019 • Par

Thèmes :

Illustration article

500 jours avant l'ouverture des Jeux paralympiques de Tokyo 2020. A cette occasion, le Comité international paralympique annonce la création de son premier jeu vidéo officiel, qui a pour objectif de renforcer la popularité des sports paralympiques, et notamment auprès du jeune public. Il a été conçu par JP GAMES, un tout nouveau studio de développement, fondé par Hajime Tabata, qui fut à l'origine de nombreux jeux populaires (Crisis Core : Final Fantasy VII ou Final Fantasy Type-0). Son nom ? Le Pegasus Dream Tour. Il invite les joueurs à participer à des Jeux paralympiques virtuels dans une métropole fantastique appelée Pegasus City. Dans ce monde alternatif, qu'ils évoluent en fauteuil roulant ou avec des prothèses, ils doivent éveiller leurs « Xtra Power », des capacités « spéciales ». Ce jeu devrait être disponible sur différents supports, y compris les smartphones.

Un public plus jeune

« Avant les Jeux paralympiques de Tokyo 2020, nous sommes impatients d'explorer des outils novateurs pour dialoguer avec un public mondial nouveau et plus jeune », explique Andrew Parsons, président du CIP. Il se dit certain que « ce jeu contribuera à stimuler l'intérêt pour les Jeux paralympiques et permettra au monde entier d'apprécier l'atmosphère survoltée, la passion et l'enthousiasme suscités par cet événement », le troisième plus populaire au monde après la Coupe du monde de foot et les Jeux olympiques. « Ce n'est pas simplement un jeu vidéo ordinaire sur le sport, ajoute Hajime Tabata. Nous voulons contribuer à la croissance future des Jeux paralympiques, non seulement en tant qu'événement sportif, mais également en tant que divertissement, avec des contenus qui, nous l'espérons, auront une valeur durable à l'avenir.»

Eveiller la passion

Après le carton plein de Londres et de Rio, les organisateurs de Tokyo redouteraient-ils que le public ne se désintéresse des Jeux paralympiques dans un pays où le handisport peine à se faire connaître (article en lien ci-dessous) ? Pour éviter le carton rouge, ils multiplient donc les actions, notamment via des sensibilisations dans les écoles, ou investissent le terrain des mangas, incontournables dans l'archipel. En 2017 une nouvelle série, Tokyo 2020 Paralympic Jump, a vu le jour qui conte les exploits d'un joueur de basket-ball en fauteuil roulant. De son côté, la chaîne NHK, qui a déjà augmenté ces dernières années le temps d'antenne dédié à ces jeux, a décidé d'aller plus loin en embauchant des journalistes handicapés pour couvrir Tokyo 2020. Tous espèrent ainsi éveiller la même passion dans le grand public…

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.