Retrouvez plus de 25000 offres d'emploi sur le salon Hello Handicap Retrouvez plus de 25000 offres d'emploi sur le salon Hello Handicap Retrouvez plus de 25000 offres d'emploi sur le salon Hello Handicap

Au musée de Sète, le handicap mental transgresse l'art

Le Musée international des arts modestes (Miam) de Sète accueille du 17 février 2022 au 8 janvier 2023 une résidence d'artistes belges handicapés et valides qui se retrouvent autour d'une même passion : l'art et la transgression des genres.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

DERNIERE MINUTE DU 31 AOUT 2022
« Face au succès rencontré », l'expo qui devait s'achever le 22 septembre est prolongée jusqu'au 8 janvier 2023.

Le 17 septembre, à 10h, la performance du collectif La 'S', au départ et à l'arrivée du jardin du MIAM, traversera la ville de Sète dans le cadre du Festival international d'art contemporain Sète-Palerme. Dénommée, « Le crabe qui a vaincu le cancer en sept jours », elle se joue avec trois corps qui se métamorphosent en trois caractères : un roi, un serveur et un infirmier. Travail textile, habillage rituel, déambulation, évocation poétique du combat d'une jeune femme face à la maladie, cette traversée est rythmée en sept étapes...

ARTICLE INITIAL DU 22 FEVRIER 2022
Les œuvres d'art de « La S Grand Atelier » ont quitté, le 17 février 2022, leur friche artistique de Rencheux-Vielsam, dans les Ardennes belges, pour s'exposer sur la côte ensoleillée du sud-est de la France, à Sète (Hérault). Le Musée international des arts modestes (Miam) donne chaque année le champ libre à des projets expérimentaux « inédits et souvent peu institutionnalisés ». Avec l'exposition « Fictions modestes et réalités augmentées », la résidence créative sétoise offre un lieu d'expression à des artistes avec un handicap mental, ou pas, dans un même lieu. On y retrouve un mélange des genres et des supports, entre peintures, bandes dessinées, photographies, gravures, sculptures et même des œuvres numériques ! Tous les styles sont admis, réalistes ou totalement imagés, monochromes ou colorés. L'idée ? Créer un « laboratoire de recherches de formes, d'idées et de collaborations inédites et transversales » pour recréer « l'aventure utopique d'une humanité sans marges », indiquent les organisateurs.

Brouille les frontières du réel

Le parcours scénographique est divisé en plusieurs chapitres thématiques avec, en fil rouge, l'influence belge du lieu d'origine. Le voyage est à la fois spatial et temporel, notamment grâce à un atelier numérique proposé en fin de visite ; « How soon is now » invite à un « voyage immersif dans quelques univers virtuels où la technologie numérique est au service des imaginations les plus fécondes ». Si ce projet artistique joue le jeu du mélange des genres, entre art brut et art contemporain, il brouille également les frontières du réel. Ici, les exposants ne sont plus « handicapés » ou « valides », ils sont simplement artistes.

En pratique

L'exposition se visite tous les jours, sauf le lundi, jusqu'au 8 janvier 2023 au Musée international des arts modestes de Sète. L'accès est gratuit pour les personnes en situation de handicap. Sur demande, les médiatrices du musée organisent des visites guidées pour ce public.

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Clotilde Costil, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.