Retrouvez plus de 25000 offres d'emploi sur le salon Hello Handicap Retrouvez plus de 25000 offres d'emploi sur le salon Hello Handicap Retrouvez plus de 25000 offres d'emploi sur le salon Hello Handicap

Accidents de la route : une expo artistique pour interpeller

Combattre la mortalité sur les routes via l'art, c'est le pari de l'association Vict'w Art à travers son Projet 102. Cette exposition voit le jour à Paris à partir du 21 février 2022 avant de s'exporter dans toute la France.

• Par

Thèmes :

Commentaires1 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

102. C'est le nombre d'enfants décédés sur la route en France en 2019. Ils étaient pour la plupart piétons, passagers ou cyclistes. 102, c'est aussi le nom d'un projet artistique qui s'installe à la Halle des Blancs Manteaux à Paris (4e arrondissement) du 21 février au 1er mars 2022 (lien ci-dessous). Cette exposition doit réunir précisément 102 œuvres réalisées par 102 artistes, issus de différents milieux, de la photographie en passant par le street art ou encore la sculpture. On compte notamment parmi eux Jérôme Mesnager, street artiste, Arlette Guinioux, sculpteuse, Michel Bousquet, photographe, ou encore Priscille Deborah, une peintre elle-même amputée.

Une exposition pédagogique

A travers ce projet artistique et ce chiffre symbolique, l'objectif est de "construire une conscience collective en faveur d'une route plus sûre". En effet, l'initiative portée par l'association Vict'w Art n'est pas qu'une simple exposition (article en lien ci-dessous). Derrière chaque œuvre, se cache le témoignage d'une victime d'accident de la route, de proches, soignants, services de secours, associations, élus. Créée en 2020, Vict'w Art s'est donnée pour mission de "bouger les lignes en interpellant différemment. Le décès, le handicap, la reconstruction, sont difficiles à regarder. C'est pourtant en les fixant dans les yeux que les comportements changeront." Le Projet 102 a reçu, à ce titre, le soutien de Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat au Handicap, tandis que Pauline Déroulède, championne de France de tennis fauteuil et espoir aux Jeux paralympiques de Paris 2024, en est la marraine.

A Paris puis en France

Sa fondatrice, Aurélie Vernaz, est d'ailleurs maman d'une jeune fille handicapée suite à un accident de la route. "L'art est un puissant catalyseur pour rendre visible la réalité oubliée - par choix, ignorance ou encore faiblesse - et pour nous rappeler nos responsabilités", rappelle à son tour maître Charles-Henri Coppet, avocat spécialiste en dommage corporel et droit des victimes, initiateur du projet. De passage durant deux semaines à Paris, l'exposition se déploiera par la suite sur tout le territoire national pour un format itinérant (dates à venir).

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr."

Commentaires1 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
1 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.