Paroles de patients : 3 témoignages poignants récompensés

Dans "Et vivre encore", Pierre raconte comment la sclérose en plaque a modifié son rapport à la vie. Un témoignage poignant récompensé par le prix littéraire "Paroles de patients", le 3 octobre 2019, tout comme deux autres œuvres sur le handicap.

7 octobre 2019 • Par

Thèmes :

Témoigner. Ne pas s'isoler. Parler de son quotidien, la douleur, la résilience... Plus qu'un exutoire, une œuvre littéraire ! C'est en tout cas l'avis de « Paroles de patients », un prix littéraire qui met en lumière des auteurs fragilisés par une maladie et l'importance de la parole dans la guérison. Le 3 octobre 2019, au Cinéma les 7 Batignolles, les lauréats de la 11ème édition ont reçu leur prix au cours d'une cérémonie touchante, qui aborde les liens intimes entre création artistique et combat contre le handicap.

Prix du livre : Et vivre encore

« 'Sclérose en plaques'… Je ne sais pas ce que c'est. On dirait le nom d'un monstre mythologique, prêt à vous sauter à la gorge. Ce monstre intime, cette maladie incurable a profondément modifié mon rapport à la vie, mon rapport aux autres, mon rapport à Elle pour qui j'ai écrit ce livre. Je voulais lui dire mon amour et mon admiration... » « Et vivre encore » (éditions Grasset), a reçu le Prix du livre. L'auteur, Pierre de Cabissole, parle avec beaucoup d'humour de l'impact de la sclérose en plaques, qui affecte son quotidien, son monde et son style de vie. A travers ce témoignage, il évoque sans concession ses victoires et renoncements, ses joies et déceptions, ses révoltes... Il raconte aussi des moments surprenants, presque comiques, liés au handicap et au milieu hospitalier.

Prix du talent : Thérapik circus

Le Prix du Talent met en lumière une œuvre originale : vidéo, poème, dessin, photo, chorale, chanson… Cette année, c'est le film « Thérapique Circus » qui a remporté tous les suffrages, en amenant les arts du cirque au sein d'un service de psychiatrie. Johann Elain, psychologue clinicien et artiste, a créé la compagnie Héka pour explorer, sur la base des arts du cirque, une nouvelle relation patients-soignants. Pascal Fellous a filmé ce projet singulier, déployé au sein de l'hôpital Trousseau, à Tours. Une occasion de dépasser les pratiques de soin parfois trop figées.

Prix des internautes : La montagne dans le sang

Le Prix Talent-Internautes est attribué, quant à lui, à l'œuvre qui reçoit le plus grand nombre de votes sur la page Facebook de Leem (Les entreprises du médicament) « lemedicamentetmoi ». Cette année, c'est Fabrice Huré, qui s'est illustré, grâce à son film « La montagne dans le sang ». Champion de Bretagne de badminton à l'âge de 15 ans, il a appris à 20 ans qu'il souffrait d'une maladie génétique qui l'oblige depuis 1997 à être traité par dialyse trois fois par semaine. En 2002, Fabrice découvre la dialyse longue nocturne. Dialysé la nuit, Fabrice court le jour, à raison de quatre à cinq entraînements par semaine. Passionné de montagne, il se lance en 2017 dans une course de 112 km et 6 200 m de dénivelé, à la Réunion. Son film retrace les coulisses de cette prouesse.

Illustration article
Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.