Handicap à Paris : le pass Navigo gratuit le 1er juin 2018

Les Parisiens en situation de handicap pourront, à compter du 1er juin 2018, bénéficier gratuitement du pass Navigo sur les 5 zones du réseau. Qui est concerné ?

14 février 2018 • Par Handicap.fr / Emmanuelle Dal'Secco

Thèmes :

Commentaires12 Réagissez à cet article
Illustration article

À l'occasion de ses vœux aux élus parisiens le 10 janvier 2018, la maire de Paris Anne Hidalgo, annonçait la gratuité du pass Navigo, sous condition de ressources, pour les Parisiens de 65 ans et plus à compter du 1er juin 2018. Mais, à cette date, les personnes handicapées vont, elles aussi, profiter de cette mesure sur les 5 zones du réseau.

Jusqu'au 31 mai 2018

Jusqu'au 31 mai 2018, seules les personnes handicapées titulaires d'un minimum social versé par l'État (Allocation aux adultes Handicapés (AAH) et Allocation supplémentaire d'invalidité (Asi) peuvent prétendre à la gratuité des transports en commun via le Navigo Émeraude Améthyste (Nam) (lien ci-dessous pour les conditions en cours) mais seulement sur le pass couvrant les zones 1 à 2. Ceux qui optent pour le pass 1 à 5 doivent payer un complément de 160 euros par an. Les autres catégories pouvant justifier d'un handicap attesté par l'un des titres suivants (allocation compensatrice pour tierce personne, prestation de compensation du handicap - volet « aides humaines », pension d'invalidité des 2e et 3e groupes du régime général de la Sécurité sociale, pension de veuve ou de veuf invalide, rente d'accident du travail attribuée pour une incapacité au moins égale à 80%, versée par la Sécurité sociale, pension anticipée attribuée aux fonctionnaires civils et aux militaires s'ils ne sont pas admis à rester en service et, enfin, rente viagère d'invalidité servie par la Caisse des dépôts et consignations) ne bénéficient que d'une réduction, le montant du pass variant de 30 à 410 euros par an selon le nombre de zones et leur taux d'imposition.

À partir du 1er juin 2018

La nouveauté, à partir du 1er juin 2018, c'est donc que cette gratuité s'applique sur les cinq zones et à toutes les personnes pouvant justifier d'un handicap via les titres énumérés ci-dessus. Au total, 20 000 Parisiens seraient concernés. Il n'en demeure pas moins que, pour pouvoir y prétendre, il faut habiter Paris depuis au moins trois ans et appartenir à un foyer fiscal acquittant un impôt sur les revenus inférieur ou égal à 2 028 € (première demande) ou à 2 430 € (renouvellement).

Renoncer à la voiture

Cette mesure s'inscrit dans la politique menée par la ville depuis trois ans pour encourager les particuliers et les professionnels à renoncer à la voiture individuelle polluante, en facilitant l'usage des transports en commun. Elle avait ainsi mis en place 40 aides financières pour différents publics. Parlant des seniors, Anne Hidalgo souhaite que « cette mesure puisse inspirer la Région Ile-de-France, pour que les autres seniors franciliens bénéficient eux aussi d'un tel soutien ». Puisse également inspirer la ville pour accélérer la mise en accessibilité des transports en commun ?

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires12 Réagissez à cet article

Thèmes :

12 commentaires












Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.