Handicap : la réponse du "Père Noël Macron"

À l'occasion des fêtes, 70 enfants handicapés ont adressé leur lettre au Père Noël... Macron, pour une meilleure prise en compte de leur situation. Ils ont reçu une réponse aimable mais sans engagement.

5 janvier 2018 • Par

Thèmes :


Voir la vidéo Louise Armspach

En décembre 2017, 70 enfants en situation de handicap envoyaient une lettre au Père Noël… Macron ! Julie, 18 ans, demandait le remboursement des thérapies à l'étranger. Florent, bientôt 5 ans, espérait « des professionnels formés et plus nombreux » pour prendre en charge sa rééducation, ainsi que le remboursement de ses soins de bien-être. Scolarité, matériel médical et aides techniques, travail, aidants, santé… D'une même plume, ces familles réclamaient une meilleure prise en compte du handicap dans les politiques publiques et davantage de moyens et surtout de considération (article en lien ci-dessus).

Une réponse rapide

Certains ont reçu une réponse, datée du 4 janvier, sans que le cadeau ne soit vraiment à leur goût : une lettre signée du chef de l'État qui leur confirme tout l'intérêt qu'il porte à la question -il assure depuis son élection vouloir faire du handicap l'une des priorités de son quinquennat tandis que son épouse réaffirme dans les medias vouloir s'impliquer, entre autres, en faveur des personnes handicapées- sans apporter, néanmoins, de mesure concrète. Emmanuel Macron dit connaître « les difficultés rencontrées » et comprendre « l'inquiétude que peuvent ressentir les parents concernant l'avenir de leur enfant ». Il a transmis ces courriers à Sophie Cluzel, secrétaire d'État en charge du handicap, désormais placée auprès du Premier ministre. C'était un « appel au secours » que  lançait Sandrine Armspach, la maman de Louise. Elle ne reçoit qu'une « réponse polie ». « Il a répondu assez vite, on est content, mais le moins que l'on puisse dire c'est qu'il ne se mouille pas. C'est une réponse politicienne », explique-t-elle sur France Info (vidéo ci-dessous).

Un collectif déterminé

Cette mobilisation émane du collectif Handi Actif France, créé afin de regrouper des associations d'enfants handicapés et des parents concernés (polyhandicap, handicap moteur, maladies génétiques, absence de diagnostic) en vue de faire remonter leurs revendications en matière de handicap aux politiques. Sur sa page Facebook, les commentaires sont désabusés. « Je ne vois pas ce qu'il y a de positif dans cette lettre… Je ne vois que du vent. Rien. Nada. », commente une maman. Une autre considère que « la dynamique est bonne », qu'il « faut laisser un peu de temps ». Le collectif a malgré tout décidé d'envoyer une nouvelle lettre commune à l'Elysée

Illustration article
Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires3 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
3 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.