Problème MDPH : le Groupe accompagne 35 000 familles

Le Groupe, c'est une communauté de 35 000 familles en France. Leur point commun ? Rechercher des réponses sur la gestion de leur dossier MDPH, parfois compliqué ou litigieux. Il suffit de s'inscrire sur sa page Facebook pour trouver le bon conseil.

• Par

Thèmes :

Commentaires3 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Un souci avec une demande MDPH (Maison départementale des personnes handicapées), une question sur un dossier ? Le « Groupe », s'occupe de vous via une communauté de plus de 35 000 membres dans toute la France. Il propose aux familles en quête d'aide et d'informations un dispositif complet : un groupe Facebook privé, une page associée nationale et des pages départementales en accès libre ainsi qu'un site dédié. On doit cette initiative à Yves Mallet, membre de la Coordination handicap et autonomie (CHA), une association de personnes handicapées militantes. Depuis plusieurs années, il répondait aux demandes ponctuelles de familles puis, face à l'afflux de sollicitations, s'est fait sentir le besoin de se structurer...

Des modérateurs experts

« Nous n'en sommes qu'au tout début de cette organisation. Le Groupe est ancien, lui, mais cet environnement complet est très récent », précise-t-il, ajoutant qu'il « n'y a aucun frais pour le faire fonctionner, sauf du temps ». Cette initiative s'appuie en effet sur une vingtaine de modérateurs bénévoles qui connaissent bien les rouages des MDPH, aux profils divers (personnes handicapées, représentants d'associations ou membres de la CHA), qui « ont toute compétence » dans ce domaine. Deux d'entre eux, incognito, travaillent également au sein d'une MDPH afin d'apporter une expertise de première ligne. « Nous répondons au maximum par des textes de lois permettant aux personnes de se défendre. Nous ne voulons pas être un forum de discussion où chacun expose son cas personnel, les 'moi je' n'apportant rien puisque chaque cas est différent », insiste Yves Mallet.

Le Groupe peut également compter sur un réseau de 255 correspondants couvrant 98 % des départements. « L'idée était d'avoir des personnes dans chaque département pour relayer les infos du groupe et, inversement, donner des infos sur leur MDPH », poursuit-il. « J'ai lancé cet appel il y a six mois et, à ma grande surprise, en un mois, j'ai reçu plus de 200 réponses favorables. C'est ce qu'on appelle la pair-émulation, chère à la CHA », se félicite Yves. Ce dernier intervient également à la demande des associations en vidéo ou présentiel, par exemple pour Epilepsie France ou Autisme ABA Ille-et-Vilaine.

Quelles problématiques ?

Quelles sont les problématiques qui reviennent en priorité ? Le non envoi des plans personnalisés de compensation (PPC) quinze jours avant la commission mais aussi des réponses non légales faites par les MDPH ou les conseils départementaux. La dernière en date se basait sur le guide des heures d'aide humaine de… 2013, et non pas celui de 2017. « Je peux vous assurer qu'on voit tout et son contraire dans certaines réponses, courriers à l'appui », atteste Yves Mallet. Selon lui, il y a un « besoin évident de conseils, de remise à plat dans les réponses apportées et de connaissance des textes, et c'est ce que nous essayons de faire ».

Comment entrer dans le Groupe ?

Le Groupe est volontairement privé, pour que ceux qui n'en sont pas membres n'aient pas accès à des témoignages souvent personnels. Pour faire partie de cette communauté, il suffit de répondre à la question suivante : « Pourquoi désirez-vous entrer dans ce Groupe ? ». Les personnes qui ne souhaitent pas s'identifier peuvent également, en accès libre sur Facebook, consulter la « Page associée au Groupe MDPH aide pour vos dossiers » (en lien ci-dessous), qui compte 50 300 abonnés. Dans ce cas, l'internaute peut « consulter » les informations disponibles sans pour autant obtenir de réponse individualisée. La dernière innovation, également en accès libre, ce sont également des pages associées au Groupe par départements, gérées par les correspondants locaux. Il en existe trois pour le moment (35, 13 et 71), cinq autres sont en préparation. « Il est encore trop tôt pour savoir comment cela va évoluer, cela dépendra de chaque correspondant départemental », précise Yves Mallet.

Un site dédié

Le Groupe consolide également ses actions en rénovant le site qu'Yves avait ouvert en 2006 au moment de la création des MDPH ; il a été rebaptisé « MDPH aide pour vos dossiers » (en lien ci-dessous). Voué à répondre à toutes les problématiques, il ne se contente pas, selon son concepteur, « de décrire ce que les personnes en situation de handicap peuvent attendre des MDPH mais leur donne également des armes pour vérifier que les procédures légales et les droits sont bien respectés », par exemple les recours administratif ou judiciaire, la liste des demandes possibles auprès des MDPH, les textes de loi référents. « Mais il a encore certains défauts, notamment pour les personnes non-voyantes », prévient Yves Mallet.

Illustration article
Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires3 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
3 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.