Psychodon à l'Olympia : la santé mentale fait son show

1 Français sur 5 serait touché par un trouble psychique. Pour améliorer la prise en charge et faire avancer la recherche, le Psychodon investit, le 12 juin 2019, l'Olympia (Paris). Yannick Noah, Dave et Chimène Badi feront le show !

28 mars 2019 • Par

Thèmes :

Illustration article

1 Français sur 5 serait touché par un trouble psychique, soit 12 millions de personnes. Dépression, troubles bipolaires, schizophrénie… Stigmatisées, ces maladies génèrent peur et déni. La sensibilisation est donc essentielle pour changer le regard mais pas seulement… Pour agir aussi ! En France, seul 4 % du budget de la recherche est consacré à la santé mentale. C'est insuffisant pour Didier Meillerand, fondateur du Psychodon, qui organise la 2ème édition de cette soirée caritative pour récolter des dons et améliorer la recherche. Cette année, il voit les choses en très grand ! Le 12 juin 2019, professionnels, associations et artistes investiront l'Olympia, à Paris, et donneront de la voix pour la santé mentale.

Voisins européens plus généreux

« Nous sommes tous, à titre personnel ou à travers une personne de notre entourage, concernés par un trouble psychique », estime l'association. Avec 2 millions de consultations par an et 415 000 hospitalisations, la santé mentale est le premier poste de dépenses, par pathologie, de l'Assurance maladie. Les coûts sont estimés à 109 milliards d'euros par an (Source FondaMental-URC-Eco 2012). Pourtant, « la France reste à la traîne » et accorde un budget moindre à la recherche, souligne-t-elle. Nos voisins européens se montrent plus généreux : l'Espagne y consacre 6 %, la Finlande  10 % et le Royaume-Uni 7 %. Cette part s'élève même à 16 % outre-Atlantique. « La recherche, qui permet d'améliorer la compréhension et le traitement de ces pathologies complexes, a donc cruellement besoin de moyens supplémentaires », explique le Psychodon. Autre priorité : l'accompagnement des malades et de leurs proches et la prévention « qui nécessite de sortir du carcan des idées reçues ».

Stop au tabou

« J'ai grandi avec un frère schizophrène, je l'ai accompagné et suivi dans ses démarches, j'ai côtoyé le corps hospitalier et n'ai pu que constater la situation quasi critique dans laquelle les patients, leurs familles et l'ensemble du corps médical se trouvent depuis bien trop longtemps. Les chiffres parlent d'eux-mêmes, le besoin est urgent, la prise de conscience nécessaire ! », estime Didier Meillerand. Ainsi, « la grande soirée du Psychodon participe à l'éveil d'une conscience collective pour faire de ce problème de santé publique une cause nationale et ainsi dire STOP au tabou de la maladie psychique », ajoute l'association.

Artistes mobilisés

Cette soirée promet avant tout d'être festive, avec de nombreux artistes qui mettront le feu sur scène… Yannick Noah, parrain de cette édition 2019, en tête ! Il sera accompagné par une ribambelle de chanteurs : Fatals Picards, Dave, Chimène Badi, Oldelaf et Monsieur Lune. Chaque fauteuil réservé (trois catégories de prix : 15, 45 ou 75€) permettra de reverser au Psychodon un montant équivalent. Les donateurs auront par ailleurs la possibilité de choisir le champ d'action qu'ils souhaitent soutenir sur le site de l'association (en lien ci-dessous) : la recherche thérapeutique, médicamenteuse ou technologique, l'accompagnement des personnes concernées ou la prévention grâce aux associations et aux actions de terrain.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.