Sophie Cluzel veut lutter contre les insultes blessantes

Sophie Cluzel, a exprimé le 14 mars 2019 son souhait d'"aller plus loin" contre les insultes "blessantes" à l'égard des personnes atteintes d'un handicap mental comme la trisomie, appelant à "stopper cette discrimination".

14 mars 2019 • Par

Thèmes :

Illustration article

"Espèce d'autiste, de triso, de gogole"... Faut-il considérer ces expressions comme des insultes graves susceptibles d'être punies d'une manière ou d'une autre ? "Je pense qu'il va falloir qu'on y aille parce que cela continue", a répondu Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées, sur Sud Radio. "Cela continue dans les cours de récré, cela stigmatise" les jeunes touchés par ces handicaps et "dans mon grand débat avec les jeunes déficients intellectuels, c'est remonté tout le temps", a justifié la secrétaire d'Etat, elle-même mère d'une jeune fille trisomique.

Education à la parole blessante

"Stop à cette discrimination ! C'est des mots qui blessent, qui nous détruisent. Soit on est invisible, soit on est moqué, donc il va falloir que cela cesse", a-t-elle ajouté. "Il faut qu'il y ait de l'éducation à la parole blessante, c'est très important", a jugé Mme Cluzel. Ce type de propos "blesse énormément" les jeunes concernées, "cela ne les aide pas à se construire. Donc oui, moi je serais assez favorable pour aller plus loin", a-t-elle déclaré.

Partager sur :
« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2019) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.