Terrasses en plein air : des obstacles en cas de handicap?

Avec l'annonce de la réouverture des terrasses de restaurants en plein air, une fédération de personnes aveugles redoute l'apparition de nouveaux obstacles dans l'espace public. Elle appelle au compromis pour conjuguer plaisirs retrouvés et sécurité.

• Par

Thèmes :

Commentaires1 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Déjà en temps ordinaire, c'est compliqué ! Mais avec l'annonce du gouvernement d'une perspective de réouverture des restaurants en plein air, peut être à la mi-mai 2021, certains redoutent les obstacles à venir. Comme il y a un an, lors du premier déconfinement, certains trottoirs et voies publiques seront certainement pris d'assaut par des terrasses éphémères, entravant parfois la circulation de personnes en situation de handicap, notamment aveugles, avec des béquilles ou en fauteuil roulant.

1,40 m de passage

Si tous les Français espèrent ardemment le retour à plus de liberté et au grand air, certaines associations, sans vouloir jouer les rabat-joie, appellent néanmoins à quelques précautions. C'est notamment le cas à Strasbourg où l'extension des terrasses des 350 restaurateurs et cafetiers a été annoncée par la mairie. « Oui mais pas au détriment des piétons aveugles et malvoyants pour qui l'accessibilité de la voierie est une problématique quotidienne », alerte la Fédération des aveugles Alsace Lorraine Grand Est, qui déplore qu'elles puissent « aller jusqu'au double de l'espace qu'elles occupent déjà ». Son président, Gabriel Reeb, redoute une « vraie entrave (…) car il n'y a rien de plus difficile que d'apprécier les grands espaces en extérieur. Vu la complexité des obstacles à gérer, les personnes aveugles ou malvoyantes n'iront tout simplement plus au centre-ville. » Si l'on se réfère à la loi, la largeur minimale du cheminement piéton doit être de 1,40 mètre libre de mobilier ou de tout autre obstacle éventuel le long du bâti.

Une problématique internationale

Or la fédération dit avoir déjà signalé à de nombreuses reprises la non-conformité de certaines terrasses par le passé à la Ville de Strasbourg. Participant activement aux commissions dédiées, elle appelle à trouver « la solution la plus adaptée tant pour les restaurateurs que pour les piétons ». Une problématique locale qui risque inévitablement d'avoir un retentissement national dans ce nouvel été pas comme les autres… Pour s'y préparer, la Ville de Paris a par exemple établi une charte à destination des commerçants. Et pas qu'en France. Au Canada ou en Belgique, les associations, confrontées à l'occupation parfois indisciplinée de l'espace public, alertent elles aussi.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires1 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

 
1 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.