Travailler avec un cancer: des entreprises lèvent ce tabou !

Cancer@Work est le 1er club d'entreprises dédié au sujet du cancer et de la maladie au travail. Fin janvier 2019, il lance un label pour mesurer leurs engagements dans ce domaine. Un numéro vert est également dédié aux patients.

25 février 2019 • Par

Thèmes :


Voir la vidéo Cancer@Work

Chaque jour, en France, près de 1 000 personnes apprennent qu'elles ont un cancer, parmi elles 400 travaillent. Or une sur quatre perd son emploi deux ans après le diagnostic. Etre actif et touché par un cancer ou une maladie chronique est souvent synonyme d'isolement, de difficultés, de performances dégradées, de coût pour les personnes, pour l'entreprise, pour la société.

Tout bénéfice !

Pourtant, la preuve a été faite que concilier maladie et travail est humainement et économiquement gagnant. En effet, le maintien à l'emploi des personnes nouvellement diagnostiquées et en mesure de travailler réduit les coûts directs et indirects du cancer pour la société ; ce seraient entre 147 à 283 millions d'euros par an d'économies sur le versement des indemnités journalières de l'Assurance maladie (calcul sur la base d'un salaire médian). L'annonce par le gouvernement du 3ème plan santé au travail est une preuve complémentaire que le sujet doit être porté dans le monde professionnel. C'est le défi majeur que Cancer@Work a décidé de relever dès 2012. « Et si nous parlions de votre avenir professionnel ? », affirme l'association. Depuis, elle a fédéré plus de 40 entreprises et sensibilisé plus d'un million de personnes. « Le cancer, pour nous, est un point d'entrée mais notre action s'élargit à toutes les maladies chroniques (cardio-vasculaires, psychiques, diabète...) », précise Anne-Sophie Tuszynski, fondatrice de Cancer@Work, elle-même « cancer survivor » (interview en lien ci-dessous).

Un 1er label

Aujourd'hui, elle franchit une nouvelle étape avec l'élaboration du premier label qui mesure le progrès social généré par l'inclusion des personnes malades au travail. Lancé le 31 janvier 2019, cet outil permet aux entreprises d'être guidées dans la mise en place d'actions, d'en mesurer les avancées, de valoriser les pratiques innovantes, d'augmenter l'employabilité des malades et des aidants et d'aligner la démarche des entreprises à des standards et normes internationaux de RSE, notamment promus par les Nations unies en termes de développement durable. In fine, créer un « fil rouge commun à tous ». « Après un travail de co-création de deux ans avec nos membres, cet outil est un nouveau levier pour renforcer l'efficience de nos actions auprès des salariés, donner corps aux politiques de santé et de qualité de vie au travail, enrichir nos politiques RSE, travailler tous ensemble pour le bien des personnes, des entreprises et de notre société », explique Anne-Sophie Tuszynski. Il définit ainsi l'ensemble des exigences à atteindre, avec des niveaux d'engagement et de maturité de l'entreprise de 1 à 3.

Un guide et un numéro vert dédié

Anne-Sophie Tuszynski propose par ailleurs des outils pour les patients, notamment un guide de 135 pages « Cancer et travail ». Elle a également mis en place un numéro Vert (gratuit) du nom d'Hello Alex, qui répond du lundi au vendredi de 9h à 18h (0 800 400 310) à toutes les questions sur les maladies chroniques au travail. « Il est temps d'apprendre à travailler avec les malades plutôt que comme des malades », conclut-elle.

© Photographee.eu/Fotolia

Illustration article
Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.