Patients à risque : vaccin anti-Covid dispo le 18 janvier

Après les personnes âgées de plus de 75 ans, celles présentant des pathologies à haut risque pourront être vaccinées contre la Covid-19, à compter du 18 janvier 2021. Les personnes porteuses de trisomie 21 sont notamment concernées.

• Par

Thèmes :

Commentaires10 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

« Couvre-feu national dès 18 heures à compter du 16 janvier 2021, et ce pour au moins quinze jours », déclare le Premier ministre Jean Castex, le 14 janvier. Autre annonce : l'ouverture de la vaccination contre la Covid-19 aux Français présentant des pathologies à très haut risque d'hospitalisation ou de décès, à partir du 18 janvier, au même titre que les personnes âgées de plus de 75 ans. Le gouvernement rejoint ainsi l'avis de la Haute autorité de santé sur la possibilité de prendre en compte des facteurs de risque individuel, au-delà du critère d'âge qui demeure prépondérant. De qui s'agit-il concrètement ? « Les personnes souffrant d'insuffisance rénale, celles ayant été transplantées, étant sous traitement pour un cancer ou encore celles porteuses de trisomie 21 (liste complète en fin d'article) », détaille le ministre de la Santé, Olivier Véran. Pour les accueillir, plus de 700 centres de vaccination doivent prochainement ouvrir leurs portes. 800 000 patients seraient concernés. 

Risque de décès 10 fois plus élevé

« Etant donné le niveau de risque identifié pour les personnes atteintes de trisomie 21, il apparaissait primordial qu'elles puissent être vaccinées prioritairement dès la première phase de la campagne », réagit Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat au Handicap, dans un communiqué. En effet, selon les données scientifiques les plus récentes, mentionnées dans l'avis de la Haute autorité de santé, elles présentent un risque d'hospitalisation quatre fois plus important et un risque de décès dix fois supérieur par rapport à l'ensemble de la population.

3 solutions pour prendre RDV

Les adultes porteurs de trisomie 21, sans limite d'âge, peuvent prendre rendez-vous à partir du 15 janvier au matin :
- Directement sur la plateforme du centre de vaccination le plus proche de chez eux, s'il est identifié, ou via le site sante.fr (lien complet ci-dessous). Une carte interactive permet de diriger l'internaute vers la fiche du centre de vaccination à proximité et d'accéder ainsi à la plateforme de rendez-vous en ligne dédiée.
- Via les dispositifs locaux mis à disposition pour aider à la prise de rendez-vous, comme les plateformes téléphoniques départementales ou régionales d'aide à la prise de rendez-vous.
- En cas de difficulté, il est possible de contacter le numéro vert national 0 800 009 110 (ouvert tous les jours de 6h à 22h) pour être redirigé vers le standard téléphonique du centre le plus proche ou obtenir un accompagnement à la prise de rendez-vous. 

Sur prescription médicale

Compte-tenu de la nécessité de s'assurer du respect des critères médicaux, ces patients devront avoir une prescription médicale de leur médecin traitant pour bénéficier de la vaccination sans critère d'âge. L'accès au centre de vaccination ne sera possible que sur présentation de ce certificat. Pour faciliter la compréhension du processus de vaccination au plus grand nombre, le gouvernement a publié une fiche explicative en Facile à lire et à comprendre (FALC) (en lien ci-dessous).

Quels patients concernés ? 

Voici la liste de patients à très haut risque pour lesquels il faut recommander sans attendre une vaccination contre la Covid-19 :
• atteints de cancers et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie ;
• atteints de maladies rénales chroniques sévères, dont les patients dialysés ;
• transplantés d'organes solides ;
• transplantés par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques ;
• atteints de poly-pathologies chroniques et présentant au moins deux insuffisances d'organes ;
• atteints de certaines maladies rares et particulièrement à risque en cas d'infection (liste complète établie par le COS et les filières de santé maladies rares en lien ci-dessous) ;
• porteurs de trisomie 21.

Cette liste, établie selon les informations disponibles à ce jour, a vocation à être évolutive. De plus, les recommandations de vaccination pourront être adaptées au cas par cas selon les avis médicaux.

Vaccination en établissements

Pour rappel, les personnes en situation de handicap résidant en Etablissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), en Maisons d'accueil spécialisées (MAS) et en Foyers d'accueil médicalisés (FAM) sont d'ores et déjà intégrées à la première phase de la campagne vaccinale (article en lien ci-dessous). Par ailleurs, les professionnels de plus de 50 ans ou moins de 50 ans présentant des comorbidités, travaillant dans ces structures, en sont également bénéficiaires.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires10 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
10 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.