Troubles alimentaires : une campagne pour libérer la parole!

"Libérons la parole". Voilà le slogan de la campagne de sensibilisation de Fédération française anorexie boulimie à l'occasion de la Journée mondiale des troubles des conduites alimentaires, le 2 juin 2023. Témoignages et conférences au programme !

• Par

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

900 000. C'est le nombre de Français qui vivent avec un trouble des conduites alimentaires (TCA) : une anorexie mentale, une boulimie ou une hyperphagie boulimique. Leur prévalence a augmenté avec la pandémie de Covid-19. Or, aujourd'hui, la moitié de ces patients ne bénéficie pas d'un suivi adéquat. En cause ? Une offre de soins insuffisante et un repérage inefficace. A l'occasion de la Journée mondiale des TCA, le 2 juin 2023, la Fédération française anorexie boulimie (FFAB) lance une campagne de sensibilisation et de prévention intitulée « Libérons la parole ». L'enjeu ? Parler de ces pathologies psychiatriques répertoriées dans le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-5) et dont les conséquences peuvent être invalidantes (Lire : Troubles alimentaires : enfin une unité spécialisée ?). En effet, outre les effets physiques (fatigabilité, manque d'énergie, aménorrhées…), la dénutrition liée aux TCA entraîne des troubles de l'attention, de la concentration, de la mémoire, un manque de flexibilité, une lenteur d'idéation ou encore une distraction qui peuvent retarder l'efficacité au travail.

Améliorer l'accès aux soins

Autres objectifs de cette journée : « plaider pour un traitement fondé sur des données probantes », « supprimer les obstacles aux soins », surtout parmi les populations les plus précaires, « quels que soient l'âge et le stade de la maladie ». Ces priorités ont déjà été formulées par la Haute autorité de santé (HAS) qui a publié en 2010 puis en 2019 des recommandations de bonnes pratiques à destination des praticiens pour améliorer le repérage, le diagnostic, les traitements et le suivi des patients.

Pour cette 3e mobilisation nationale, la FFAB entend « mettre l'accent sur les témoignages des personnes avec TCA, des familles et des professionnels de santé ». Pour ce faire, elle met en place un certain nombre d'outils pédagogiques (visio-conférences, stands d'information, échanges, webinaires) dans plusieurs villes (Paris, La-Rochelle, Clermont-Ferrand, Bordeaux). L'association se mobilise également sur les réseaux sociaux, via le hashtag #liberonslaparole. L'occasion de rappeler l'existence de la ligne « Anorexie, Boulimie Info Écoute » au 09 69 32 59 00, ouverte les lundis, mardis, jeudis et vendredis (hors jours fériés), de 16h à 18h (appel non surtaxé).

Illustration article Troubles alimentaires : une campagne pour libérer la parole!
Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Clotilde Costil, journaliste Handicap.fr"
Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.