Psycyclette, 800 km à vélo au nom des troubles psychiques

Pour faire entendre la voix des personnes souffrant de troubles psychiques et de leurs proches, ils ont décidé de traverser la France... à vélo. " Psycyclette ", c'est 800 km entre Toulouse et Paris. Arrivée le 18 juin !

17 juin 2014 • Par Handicap.fr / Emmanuelle Dal'Secco

Thèmes :

Commentaires4 Réagissez à cet article
Illustration article

Après la « Mad pride » (« défilé des fous » qui s'est tenu pour la première fois en France le 14 juin 2014), voici « Psycyclette », le rallye vélo au nom de toutes les personnes atteintes de troubles psychiques. 800 km entre Toulouse et Paris ! L'arrivée est prévue le 18 juin ; doit-on y voir un « appel » ? En effet, les personnes concernées et leurs proches semblent plus que jamais déterminés à faire entendre leur voix et, pour briser le silence, tous les moyens sont bons. Alors, pédaler, pourquoi pas ?

800 km entre Toulouse et Paris

Psycyclette, organisé par l'Unafam (Union nationale des amis et familles de malades psychiques), a relié Toulouse aux portes de Paris (Alfortville). Les participants ont quitté la Ville rose le 11 juin 2014. Dès le départ, cette aventure solidaire a suscité un immense enthousiasme, impliquant, à chaque halte, élus, familles concernées ou non, sympathisants… Huit étapes, en moyenne de 100 km chacune, et jusqu'à 133 pour la plus longue entre Limoges et La-Châtre. Une dernière halte à Melun avant de franchir la ligne d'arrivée aux portes de Paris… Pas les Champs-Elysées mais un ultime tour de roue à Alfortville (94), à 13 heures précises.

Deux principaux objectifs

Cet évènement permet tout d'abord aux malades de pratiquer un sport, en participant, selon leurs capacités physiques, à une partie ou la totalité du parcours, encadrés par des professionnels de la psychiatrie. Mais c'est aussi un formidable vecteur pour le grand public qui incite, à travers une démarche positive, à échanger sur la santé mentale, un sujet éminemment tabou, et à lutter contre la stigmatisation, tout en informant sur les structures de soins et d'accompagnement existantes.

2 millions de personnes concernées en France

Cette première en France est un joli succès qui a tout intérêt à ne pas rester confidentiel. Les chiffres parlent en effet d'eux-mêmes : les troubles psychiques arrivent au troisième rang des maladies les plus fréquentes après le cancer et les maladies cardiovasculaires. Plus de deux millions de Français en souffrent, dont 30 % vivent à la rue ou dans une grande précarité. On considère qu'une personne sur quatre souffrira de troubles psychiques au cours de sa vie. Alors, peu ou prou, chacun devrait en connaître un… rayon ! Le vélo, c'était donc une évidence.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires4 Réagissez à cet article

Thèmes :

4 commentaires




Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.