Yann-Alrick Mortreuil, "J'ai 1 truc à te dire"

Cette semaine, ça va swinguer dans "J'ai 1 truc à te dire" ! Yann-Alrick Mortreuil, champion de danse malentendant, envoie valser les idées reçues sur la déficience auditive. Leçon de détermination et d'optimisme d'un "humain augmenté"...

• Par

Thèmes :

Commentaires1 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Un message essentiel à faire passer sur le handicap ? Yann-Alrick Mortreuil vous livre le sien en 1 minute chrono ! A 5 ans, il découvre la danse... en même temps que sa déficience auditive. Son ouïe faillit chaque jour un peu plus, jusqu'à une perte de 80 %. Sa détermination, elle, reste intacte... Plus qu'une passion, la danse devient un exutoire, un moyen d'expression. A la question « Que veux-tu faire plus tard ? », le garçon rétorque inlassablement « La danse de Michael Jackson ». A l'annonce de son diagnostic, loin de lui l'idée de partir en « moonwalk ». Il l'a affronté, accepté, jusqu'à en faire sa plus grande force. Pourtant, rien n'était gagné d'avance ; il a dû en remporter des « battles » pour réaliser son « rêve de gosse »... « A mes débuts, personne ne croyait en moi, confie Yann-Alrick. J'étais souvent moqué, tout d'abord parce que j'étais un garçon mais aussi parce que je ne comprenais pas tout du fait de ma surdité. » Un harcèlement qu'il subit lors des cours de danse mais aussi en classe. « Il fallait que ça cesse ! » A 16 ans, il « craque » et quitte l'école. Depuis, il « vit de la danse... pour la danse ! »

Démocratiser l'appareillage

Aujourd'hui danseur et chorégraphe mondialement reconnu, il s'illustre dans des programmes tels que « Danse avec les stars » ou encore « ¡ Mira quién baila ! », diffusé aux Etats-Unis et en Amérique latine. Huit fois champion de France de rock acrobatique, vice-champion du monde et huit fois champion de France de boogie-woogie, de lindyhop et de cheerleading... Son palmarès n'a d'égal que son optimisme. « Je me sens chanceux d'être malentendant car je peux couper le bruit ambiant et mettre la musique directement dans mes oreilles », se réjouit-il. Une prouesse possible grâce à ses prothèses auditives. Après les avoir longtemps cachées par peur du « regard de l'autre », à 31 ans, il les arbore fièrement. Fraîchement désigné nouvelle égérie Signia -l'un des principaux fabricants mondiaux d'aides auditives- celui que l'on surnomme « Yann-Al'Rock » compte bien démocratiser l'appareillage et dépoussiérer les idées reçues qui peuvent entraver l'accès à une prise en charge adaptée... En France, sur 10 millions de personnes malentendantes, seules 29 % seraient appareillées. Message tonitruant d'un artiste décomplexé...

Vous souhaitez participer ? Contactez-nous à l'adresse video@handicap.fr .

© Monsieurkay

Illustration article
Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires1 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
1 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.