Les droits des personnes handicapées au menu du CIH

Résumé : Sophie Cluzel promet de "changer la donne" pour les familles touchées par le handicap. Des annonces sont prévues le 25 octobre 2018 lors du Comité interministériel du handicap, portant notamment sur la simplification des droits.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Le gouvernement tiendra le 25 octobre 2018 à Matignon le deuxième Comité interministériel du handicap (CIH) du quinquennat, devant aboutir à des annonces sur la "simplification" des droits pour les personnes handicapées. Initialement prévu le 9 octobre, ce rendez-vous annuel qui réunit tous les ministres pour aborder la politique en matière de handicap avait été annulé en raison du remaniement ministériel. Selon la secrétaire d'État en charge des Personnes handicapées, Sophie Cluzel, "l'angle prioritaire" de cette réunion présidée par le Premier ministre Édouard Philippe sera "la simplification et l'amélioration de la vie des personnes" handicapées.

Changer la donne

En lançant le 22 octobre 2018 une concertation relative à "l'école inclusive" (article en lien ci-dessous), Mme Cluzel a précisé à quelques médias, dont l'AFP, que des actions pour "améliorer" les démarches en matière d'attribution d'un accompagnant scolaire (AESH) et pour "désengorger" les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH), par lesquelles passent toutes les demandes d'aide ou de prestation, devraient par exemple être annoncées. Déjà début octobre, dans un discours prononcé devant la Fondation paralysie cérébrale, Mme Cluzel avait déclaré qu'il y aurait "au CIH, des mesures importantes pour changer la donne pour les familles". Disant avoir "entendu les témoignages sur la complexité administrative, sur la nécessité en permanence de devoir prouver son handicap pour avoir droit à une compensation", elle avait précisé que le gouvernement se dirigeait également vers "l'attribution de droits à vie pour des handicaps avérés".

Inspiré du rapport « Plus simple la vie »

Les mesures devraient être très largement inspirées d'un rapport du député LREM Adrien Taquet et du membre du Conseil économique, social et environnemental (Cese) Jean-François Serres, remis à Édouard Philippe en mai (article en lien ci-dessous). Ce rapport fleuve de 113 propositions, intitulé "Plus simple la vie", prônait notamment une "simplification du système d'aides" pour éviter aux personnes handicapées "des démarches répétitives et complexes et mieux accompagner pour éviter les ruptures de parcours et de droits". Il préconise notamment de conférer l'allocation d'éducation de l'enfant handicapé (AEEH) et l'allocation adulte handicapé (AAH) "sans limitation de durée" aux personnes dont le handicap n'évoluera pas positivement. Pour les bénéficiaires de l'AAH "à vie", la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) et la Carte mobilité seraient également attribuées "automatiquement et sans limite de durée". Le Premier ministre avait à l'époque estimé que certaines mesures pourraient être "mises en oeuvre rapidement".

Fin août, le gouvernement a nommé une nouvelle secrétaire générale du comité interministériel du handicap, Céline Poulet, dont le rôle est de "coordonner l'ensemble des actions menées en faveur des personnes handicapées" (article en lien ci-dessous).

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2018) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 24-10-2018 par Lilouw :
C'est Bien déjà une avancée mais si comme moi le handicap neviluera jamais qu'en pire mais que l on est reconnu qu'à 79% ben aucun droit et la demande de preuve tous les 3 ans continuera

Le 24-10-2018 par Fred :
Sous prétexte de simplification pour les plus handicapés j'espère que ce gouvernement n'en profitera pas pour glisser inaperçu sa fusion entre le complément de ressources créé pour compenser mon lourd handicap et la majoration pour alléger les revenus des plus handicapés à ce moment là je préfère garder les longues démarches de la MDPH et ne pas me retrouver dans la misère

Le 24-10-2018 par LEBRUN :
J'espère vraiment que la vie des personne handicapés va être simplifié car c'est très compliqué aujourd'hui y compris pour les aidants
Notamment pour le côté administratif pour obtenir un fauteuil roulant actif adapté au handicap de mon épouse ou même pour obtenir une carte afin de se stationner le plus proche possible entre 3 a 6 mois
Franchement la honte...mais surtout pour trouver un travail même avec un diplôme qui concerne le sujet du handicap après près de 40 mois d'étude avec le cned,le fauteuil est un frein mais surtout la bêtise humaine,et le regard des gens dans les lieux publics.nous pourrions écrire un livre.

Le 24-10-2018 par Marie :
Je trouve honteux que malgré nos pathologies handicapante on nous accorde pas AAH car vous arrivez à vos 60 ans il serait temps que le gouvernement tienne compte de la douleurs de tout les jours et mettre AAH à l âge de retraite et non avant car je trouve inadmissible d être abandonné par des organismes qui ne vivent pas avec vos douleurs permanente et qui décide de votre sort au bon vouloir de leur envie sans tenir cas de votre handicap que cela devient juste une histoire de fric et non du bien être du malade

Le 24-10-2018 par gosset :
on ne parle pas de construire des structures pourtant on en a grandement besoin ainsi que de personnels dans le peu d établissement que l on a je suis de normandie

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr