Accessibilité: délais plus contraignants

Résumé : La date butoir fixée par la loi Handicap pour réaliser le diagnostic d'accessibilité des bâtiments publics, initialement fixé à fin 2010, est avancée à juin ou décembre 2009 pour ceux qui accueillent un grand nombre de personnes, a indiqué Val

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

PARIS, 24 jan 2008 (AFP) -
La secrétaire d'Etat à la Solidarité avait, de même que le ministre Xavier Bertrand, à plusieurs reprises affirmé qu'il fallait "aller plus vite" dans l'établissement des schémas de mise en accessibilité des établissements accueillant du public, souhaitant dans un premier temps qu'ils soient remis fin 2008.

650.000 établissements sont concernés par la loi Handicap qui oblige à rendre accessible aux personnes handicapées tous les lieux publics d'ici à 2015.

Parmi eux, 156.000 environ, autres que ceux qui n'accueillent qu'un nombre très réduit de personnes (cafés, commerces ...) ont l'obligation d'établir un diagnostic et un échéancier prévisionnel des travaux.

Un projet de décret, soumis au Conseil d'Etat, change les règles du jeu pour les bâtiments recevant un très grand nombre de personnes (hôtels, hôpitaux, cinémas, bibliothèques...).

"Pour les plus complexes à évaluer et à mettre en oeuvre, le diagnostic doit démarrer au 31 décembre 2008 et être réalisé au plus tard le 31 juin 2009", a indiqué Mme Létard.

Environ 9.000 sont concernés, qui reçoivent plus de 1.500 personnes (1re catégorie dans le code de la construction et de l'habitation).

Les 17.000 bâtiments accueillant de 700 à 1.500 personnes auront jusqu'au 31 décembre 2009 pour présenter leur diagnostic, et les autres (130.000) garderont la date butoir prévue par la loi Handicap, le 31 décembre 2010.

En avançant les délais pour les grands établissements, le gouvernement entend mobiliser les collectivités locales pour tenir l'engagement de permettre à tous les handicapés d'accéder dans tous les lieux publics de la cité.

Les collectivités locales devraient en effet consacrer pas moins de 15 milliards d'euros d'ici 2015 pour se mettre en conformité, selon une étude réalisée à l'initiative de la Fédération Apajh (associations adultes et jeunes handicapés).

 

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 04-02-2008 par bedu :
manque de politique pludiciplinaire en Françe pour l'handicap en général par rapport à certains pays étranger

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr