Toulouse signe une charte avec l'Etat pour l'accessibilité des handicapés

Résumé : Cette charte, première du genre en France, selon la mairie, stipule l'engagement de la ville à améliorer l'accessibilité de sa voirie aux personnes handicapées pour faciliter leurs déplacements.

Par , le 

TOULOUSE, 13 mars (AFP) - La ville de Toulouse a signé jeudi avec l'Etat une charte d'accessibilité des personnes handicapées sur la voie publique, à l'occasion de la visite de la secrétaire d'Etat aux personnes handicapées
Marie-Thérèse Boisseau, a annoncé la mairie.
Cette charte, première du genre en France, selon la mairie, stipule l'engagement de la ville à améliorer l'accessibilité de sa voirie aux personnes handicapées pour faciliter leurs déplacements.
A cette occasion, le maire Philippe Douste-Blazy (UMP) a souligné les efforts déjà réalisés pour faciliter les déplacements des personnes à mobilité réduite (bus aménagés, trottoirs remodelés) mais aussi des malvoyants (feux
sonorisés) ou des malentendants.
La mairie a notamment présenté à Mme Boisseau le système websourd développé par la Caisse d'allocations familiales (Caf) de Haute-Garonne. Il se compose d'un écran et d'une webcam reliés, grâce à une liaison internet à haut débit, à un poste de visioconférence identique installé dans un service d'interprètes en langage des signes. Une fois la connexion établie, l'agent peut dialoguer normalement avec son client malentendant, via l'interprète.
La ville souhaite adapter le dispositif aux services municipaux.
Lors de sa visite, la secrétaire d'Etat a également visité une maison d'accueil spécialisée pour autistes, "Marie-Louise", à Gratentour dans la banlieue de Toulouse.

dbe/pmg
[BI]
« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr