Élections : des médecins appellent à une "santé libérée"

Résumé : En vue des élections de 2017, le Parti pour la santé, collectif de médecins et citoyens fondé fin 2016, adresse aux candidats son "Appel pour une santé libérée". Un manifeste pour la liberté de soigner, notamment en cas de handicap.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Représentants d'associations, chirurgiens, citoyens engagés, acteurs médico-sociaux qui agissent en faveur du handicap… Ils sont aujourd'hui plus de 500 à se rassembler pour signer l'Appel à une santé libérée, manifeste adressé aux candidats aux élections présidentielles de 2017. Ces signataires sont issus du Parti pour la santé, premier parti politique dédié à la santé, indépendant de tout groupe politique traditionnel ou non, fondé en novembre 2016. Leur objectif est clair : « contribuer, à travers des propositions concrètes, réalistes, immédiatement applicables mais aussi à long terme, à la sauvegarde de notre système de santé dans l'intérêt des patients et de tous ceux qui ont fait des métiers du soin leur vocation ».

« Redresser le Titanic en plongée »

« Depuis plus de 20 ans nous assistons à la destruction progressive du système de soins solidaire hérité de la Résistance, estime Nicole Delepine, présidente du Parti pour la santé, qui n'hésite pas à comparer le système de santé actuel à un « Titanic en plongée ». Jugé le meilleur par l'OMS (Organiation mondiale de la santé) en 1998, il est maintenant placé au 24e rang mondial. L'urgence est donc vitale. Malheureusement, aucun candidat au poste suprême n'a conçu, avec le corps médical et paramédical, un projet santé capable de le redresser. Les élections présidentielles approchent, et le désastre sanitaire semble devoir se renforcer. »

Véritable manifeste pour la « liberté de soigner et de se faire soigner », cet Appel va être transmis aux différents candidats afin qu'ils prennent position publiquement et démontrent leur intérêt sur ce sujet crucial pour la qualité de soins. Et les signataires de souligner : « La santé n'est pas une marchandise. Elle doit échapper à la régulation boursière ».

© Fotolia

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Aimée Le Goff, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches