Fauteuils usagés, une nouvelle vie vers l'Afrique

Résumé : Plutôt que d'envoyer le matériel médical à la casse, l'association "Des fauteuils et des ailes" a décidé de les recycler pour les envoyer en Afrique. Destination Yaoundé pour offrir de l'autonomie à des personnes handicapées totalement démunies.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Que faire des fauteuils roulants usagés plutôt que de les envoyer à la casse ? Leur offrir une nouvelle vie pour satisfaire ceux qui, au-delà de nos frontières, en ont éminemment besoin. C'est avec cette ambition que s'est créée l'association "Des fauteuils et des ailes".

Priscille, artiste peintre et handicapée

Elle est née à l'initiative de Priscille Deborah et de son compagnon Frédéric Maurouard. Priscille est une jeune femme amputée suite à une tentative de suicide sous le métro qui, en 2015, livre son témoignage bouleversant dans un livre, La peine d'être vécue (éd. Les Arènes) (article en lien ci-dessous). Après cette terrible épreuve, elle reprend goût à la vie et réalise le rêve de sa vie, devenir artiste peintre. Réaliser des rêves, c'est son credo, alors pourquoi pas celui de ceux qui vivent dans le plus grand dénuement ? L'objectif de son association est donc de récupérer du matériel médical et paramédical usagé (fauteuils roulants, cannes, déambulateurs...) pour le distribuer au Cameroun, notamment au Centre national de réhabilitation des personnes handicapées Paule Emile Léger de Yaoundé mais également à des personnes en situation de handicap moteur à Yaoundé et Douala.

Ils offrent leurs deux fauteuils

Priscille et Frédéric se sont rendus sur place en décembre 2015 à l'invitation de l'UFA (Union francophone des aveugles). Priscille y est invitée à exposer ses œuvres dans le cadre d'un symposium qui réunit 25 pays francophones sur la question de l'inclusion des personnes handicapées dans la société. Les deux Français découvrent alors dans quelles conditions elles sont contraintes de vivre dans ce pays. Bouleversés, ils n'hésitent pas à offrir leur propre fauteuil roulant. De retour en France, ils décident d'agir. Comme une évidence !  Il ne faudra que quelques jours à « Des fauteuils et des ailes » pour voir le jour, le 28 décembre 2015. Aider le Cameroun mais pas seulement... "Nous pourrons à un moment donné, explique Priscille, selon le contexte politique, changer de pays."

Gagner en autonomie

En 2 mois, l'association a déjà récolté 5 tonnes de matériel, soit les 3/4 d'un container 40 pieds. La mairie de leur village, Vendays Montalivet, met à leur disposition un local pour stocker l'imposante collecte. Bientôt trop exigu ! Les deux fondateurs ont désormais besoin de trouver des financements pour pouvoir expédier le chargement vers le Cameroun. A plus long terme, ils envisagent d'ouvrir une antenne-atelier dans les pays d'Afrique où le matériel sera acheminé afin de pouvoir procéder aux réparations. Mais souhaitent également former localement des orthoprothésistes à la fabrication ou à l'adaptation de prothèses de membres inférieurs ou supérieurs. Faire par soi-même ! Car, comme l'indique son nom, le principal enjeu des "Des fauteuils et des ailes" est de permettre aux personnes handicapées africaines de prendre leur envol... "Elles ont malheureusement été trop longtemps mises de côté, privées d'accès à l'éducation, à l'emploi et à une vie sociale, conclut Priscille. Elles doivent être intégrées dans la société comme des citoyens à part entière. Et le premier pas vers cette autonomie passe par leur mobilité..."

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 14-03-2016 par Bri :
Attention ! J'ai moi même fait une mission humanitaire à Yaoundé. J'avais un container de matériel ... Qui est resté à Douala à cause de la corruption.
Je vous conseille de vous faire épauler par handicap international qui a une antenne sur place
Bon courage

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr