USA : des avocats sourds dans les tribunaux

Résumé : Progrès phénoménal aux Etats-Unis ? Douze avocats sourds et malentendants prêtent serment devant la Cour suprême. Sous-titrage et interprètes en langue des signes font leur entrée dans la plus haute juridiction américaine...

Par , le 

Réagissez à cet article !

Tablettes et smartphones ont fait une entrée furtive mais remarquée le 19 avril 2016 dans l'enceinte de la Cour suprême des Etats-Unis, à l'occasion de l'assermentation de douze avocats sourds et malentendants. A Washington, le président conservateur de la plus haute juridiction américaine, John Roberts, a accueilli pour l'occasion et pour la première fois ces conseils en langue des signes. D'ordinaire, l'utilisation d'appareils électroniques est catégoriquement proscrite lors des séances de la haute cour. Mais ces douze membres de l'Association des sourds et malentendants du barreau (DHHBA) prêtaient serment lors d'une cérémonie officielle avec l'aide d'une transcription en direct sur leurs appareils, ainsi que grâce à des interprètes.

Déjà dans d'autres cours

C'est également en langage des signes que le sage John Roberts a assermenté les avocats. « Cela était très prévenant de la part du juge Roberts d'accueillir l'association comme il l'a fait », s'est émue Anat Maytal, présidente de la DHHBA, évoquant un « progrès phénoménal ». « Le sous-titrage en temps réel était très utile pour s'assurer que l'on puisse suivre les débats au même titre que tout le monde dans la salle d'audience », a-t-elle ajouté. Une fois seulement un avocat sourd a plaidé une affaire devant la Cour suprême - et l'a perdue -, en 1982. « Cet événement peut démontrer à des employeurs potentiels que les avocats sourds et malentendants sont tout aussi qualifiés et peuvent tout autant réussir que les autres », s'est enthousiasmée Anat Maytal, rappelant que nombre d'entre eux plaident déjà dans des cours moins prestigieuses.

© Orhan Çam/Fotolia

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2017) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr