Ecole/handicap: des CDI pour les auxiliaires de vie scolaire

Résumé : Vers une école plus inclusive? François Hollande annonce le 19 mai 2016 la transformation des contrats aidés d'AVS, aujourd'hui limités dans le temps. 32000 accompagnants supplémentaires sur 5 ans, dont 6000 dès la rentrée 2016 !

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

François Hollande a annoncé le 19 mai 2016 la transformation sur cinq ans des contrats aidés d'Auxiliaires de vie scolaire (AVS), aujourd'hui limités dans le temps et précaires, en contrats d'Accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH), lors de la 4e Conférence nationale du handicap. « Concrètement, cela signifie la création de 32 000 accompagnants supplémentaires sur les 5 prochaines années, dont plus de 6 000 dès la rentrée 2016 », a-t-il précisé sous les applaudissements des participants à la conférence, beaucoup de parents attendant impatiemment cette mesure. « A terme, ce seront 50 000 professionnels (en équivalents temps-plein) qui seront disponibles, avec une plus grande continuité d'intervention auprès des élèves, et de véritables perspectives pour leur formation », a-t-il ajouté. Nombre des auxiliaires de vie ont aujourd'hui « un statut précaire, fait de contrats limités dans le temps. C'est une double fragilité. Fragilité pour les personnels. Fragilité pour la relation entre les enfants et les adultes », a concédé le chef de l'Etat. Les contrats aidés vont « tous être transformés en CDD,(...), puis à partir de six ans passer en CDI », a précisé sur RTL la secrétaire d'Etat en charge du handicap Ségolène Neuville.

280 000 enfants handicapés scolarisés

« C'est à l'école que tout se joue. C'est pourquoi au cœur de la Refondation de l'Ecole, il y a une école plus inclusive », a ajouté le président. Quelque « 280 000 enfants handicapés sont aujourd'hui scolarisés, c'est un tiers de plus qu'à la rentrée 2011 », a poursuivi François Hollande avant de « saluer » notamment « les unités d'enseignement en maternelle pour les jeunes enfants autistes, qui ont fait la preuve de leur efficacité » (60 ont été créées depuis 2012, 50 autres sont prévues d'ici 2017). La scolarisation des enfants handicapés a aussi selon lui été « améliorée grâce au transfert de plus de 100 unités scolaires médico-sociales vers les établissements scolaires ». « Tous les projets d'école doivent désormais s'intéresser aux enfants à besoins éducatifs particuliers - il en va de même des schémas handicap que les universités sont en train d'adopter : 25 sont déjà en place. Il y en avait deux en 2012 », a-t-il insisté.

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2017) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 19-05-2016 par Sd san :
Une bonne et grande nouvelle pour les miliers d'eleves a besoin particulier qu'il convient d'applaudir.

Le 19-05-2016 par Claude :
Quand ces paroles vont-elles être appliquées. Retirer une Avs au bout de 24 mois c'est mettre l'enfant en situation de handicap dans une grande souffrance. Bien souvent il se passe plusieurs semaines avant la nomination d'une nouvelle Avs et tout doit être repris depuis le début. Donc deux ans de perdus

Le 20-05-2016 par Misa :
J'attend de voir si cette décision va réellement être mis en place ! mon fils a toujours été accompagné par une avs pour le stimuler, chaque année les avs changent, alors que l'enfant à besoin de stabilité, au fil des années, on réduit le nombre d'heures.l'école nous explique qu'il ne peut y avoir qu'une seule avs pour trois enfants. Les professionnels de la santé propose la classe uliss à un enfant qui a 17/20 de moyenne car il n'y a pas de budget pour les prendre en charge.
Cette situation est terrible car elle anéanti tout le travail fait par la famille pendant de longues années.

Le 20-05-2016 par terry :
bonjour, enfin une bonne nouvelle. J'ai plus de 50 ans et je trouve injuste que ce soit un emploi précaire alors que depuis bientôt 5 ans je fais tout pour soulager et accompagner les enfants. Alors OUI il faut que ce soit reconnu comme un métier à part entière. OUI pour un CDI et le plus rapidement possible. Allez on veut du concret et vite.

Le 21-05-2016 par Sylviedou :
La scolarisation des enfants en situations de handicap a évolué et c'est tant mieux.Mais peut-on se satisfaire d'un temps très partiel comme 4h/semaine pour un élève en 1ère année de maternelle en Seine saint Denis

Le 23-05-2016 par lili :
Enfin une très bonne nouvelle pour les élèves et les AVSI. Pourvu que cela se fasse réellement et rapidement

Le 23-05-2016 par cocotetelle :
Pour ma part, j'ai un retour d'expérience négatif au sujet de l'AVS qui a accompagné mon enfant pendant 2 ans : au lieu de lui faire accéder à l'autonomie, cette personne l'a complètement rendu dépendant, l'a étouffé avec son attitude trop interventionniste et fait perdre toute confiance en lui. Lors des réunions de suivi, elle ne savait que dire "je suis indispensable pour lui" ... nous avons fini par comprendre que ce n'était que dans le but de justifier le renouvellement de son poste ! Le problème vient en particulier du fait que cette personne n'avait suivi aucune formation. Donc je ne suis pas favorable à la transformation des contrats aidés en CDI in fine. Par contre favorable à la création de postes pour des personnes ayant suivi une formation et diplômée.

Le 04-07-2016 par Véronique estienne :
Bonjour, c'est une bonne nouvelle pour les enfants qui ont besoin d'un réel suivi. je suis AVSI depuis 6 ans et souhaite continuer à intégrer des enfants et à leur apporter le meilleur pour leur avenir. Hélas mon contrat n'est pas renouvelé malgré toutes mes démarches essentiellement auprès du député de l' hérault.les enfants vont donc encore changer d'AVS ? A 56 ans on me dit d'aller m'inscrire au chomage au bout de 6 ans dans la même région. espéront que le président de la république a dit vrai.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches