L'impression 3D au service des étudiants déficients visuels

Résumé : Comprendre la complexité des vertèbres lorsqu'on est aveugle ? En manipulant une reproduction réalisée en 3D. La 1re bibliothèque anatomique pédagogique destinée aux étudiants déficients visuels en masso-kinésithérapie voit le jour en France.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Lancement de la première bibliothèque anatomique imprimée en 3D destinée aux étudiants déficients visuels en masso-kinésithérapie ! C'est ce qu'annonce le GIAA (Groupement des intellectuels aveugles ou amblyopes) le 4 janvier 2018, à l'occasion de la Journée mondiale du braille. Son objectif est de mieux appréhender, par le toucher, des objets (dont des structures anatomiques) que les personnes handicapées visuelles ne peuvent imaginer, ni dans leur ensemble, ni dans les détails. Ces nouveaux outils pédagogiques contribuent à favoriser leur apprentissage et donc leur insertion professionnelle et sociale.

Étudiants malvoyants en France

En France, 1, 7 millions de personnes sont concernées par un handicap visuel, dont près de 6 000 élèves aveugles ou malvoyants scolarisés, la majorité en milieu ordinaire, et près de 3 000 étudiants handicapés visuels (déclarés) à l'université et dans les classes préparatoires des grandes écoles. Très peu d'initiatives favorisant l'accès à la culture commune (arts, architecture, histoire, cartographie ...) leur sont proposées et seulement 2% des ouvrages pour la jeunesse sont disponibles en braille ou dans un autre format adapté (article en lien ci-dessous).

Une profession valorisante

Depuis longtemps déjà, la profession de masseur-kinésithérapeute se singularise par une ouverture aux étudiants déficients visuels. Un diplôme reconnu leur permet d'accéder à une profession de santé et d'acquérir, à l'heure où le chômage frappe lourdement les personnes handicapées, un emploi et surtout un statut social. En France, parmi les 85 000 praticiens en masso-kinésithérapie, 2 000 sont porteurs d'une déficience visuelle. Stimulés par la certitude d'un débouché professionnel, cette filière attire de plus en plus d'étudiants malvoyants ou aveugles.

Un manque de représentations tactiles

Dans ce contexte, le GIAA (groupement au service des personnes aveugles ou malvoyantes depuis près de 70 ans) constate « un manque cruel de représentations tactiles accessibles aux déficients visuels ». Cette association a donc souhaité y remédier en créant, avec le soutien de la Fondation Dassault Systèmes, la toute première bibliothèque proposant des pièces anatomiques en 3D. Ces nouveaux outils pédagogiques sont proposés sous la forme de planches en relief ou d'éléments reproduisant la mobilité des articulations du corps humain. Elles sont accompagnées, pour plus de lisibilité, de commentaires en braille et d'un support audio.

Comprendre la complexité du genou

C'est l'une des "puissantes possibilités d'apprentissage et de découvertes offertes par la technologie 3D et les univers virtuels", selon cette Fondation qui a accordé uen bourse à ce projet. "Les étudiants malvoyants peuvent, par exemple, appréhender la complexité d'un genou et ainsi en comprendre le fonctionnement. Ils apprennent mieux, plus vite et renforcent ainsi leurs compétences professionnelles", explique Thibault de Tersant, son président. Convaincus de l'intérêt de ce dispositif, il souhaite recueillir les "avis et attentes" des étudiants concernés.

Pour d'autres disciplines ?

Via ces prototypes, le GIAA et la Fondation Dassault Systèmes aimeraient sensibiliser les universitaires, les écoles primaires et collèges pilotes avant de le généraliser. Ces outils sont en effet reproductibles en grand nombre pour un faible coût. « Notre démarche se veut à la fois innovante et d'intérêt général dans la mesure où elle pourrait s'étendre à d'autres disciplines de l'enseignement », déclare Pierre Vassal, administrateur du GIAA en charge du projet.

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 18-01-2018 par sdh :
L'intégration des personnes handicapées passe par le fait que celles ci puissent trouver un emploi. Il est donc nécessaire d'encourager l'ensemble des initiatives allant dans le sens de favoriser la scolarisation des personnes en situation de handicap comme celle-ci...
Trop de non-voyants sont éloignées de l'emploi faute de moyen pour palier leur handicap...

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr