Charlie Hebdo et trisomie : défendre le droit à la satire ?

Résumé : La une du 7 octobre 2015 de Charlie Hebdo interpelle les personnes trisomiques. Mais quand certains s'indignent, d'autres appellent au dialogue avec le dessinateur et défendent avant tout le droit à la satire.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

« Morano, la fille trisomique cachée de De Gaulle ». Couverture de Charlie Hebdo du 7 octobre 2015, sous la plume de Riss. Le Général avait en effet une fille atteinte de trisomie 21, Anne, qui mourut à 20 ans d'une pneumonie. Le thème fut déjà exploité en 1992 par Cabu qui titrait sur les caricatures de Pasqua, Séguin et Villiers « Le drame caché de De Gaulle : il avait trois mongoliens. ». Notons au passage l'évolution de la sémantique puisque le mongolien est devenu trisomique…

Jusqu'à quel point ?

Nous étions 4 millions de Charlie après les attentats de janvier, frappant le pavé pour défendre la liberté d'expression et le droit à la satire. Mais jusqu'à quel point ? Lorsque la chose nous touche plus personnellement, avons-nous cette même capacité d'autodérision ? Cette une n'a visiblement pas fait l'unanimité et certaines associations de personnes handicapées, indignées, sont montées au créneau, allant même, pour l'une d'entre elle, à porter plainte devant la justice.

Une réaction tolérante

Interrogée par handicap.fr, Christel Prado, présidente de l'Unapei, principale association de personnes handicapées mentales en France, a fait savoir qu'elle « s'adresserait directement à Charlie Hebdo ». Quant à l'association Trisomie 21 France, elle s'est fendue d'un communiqué public où elle se montre tolérante à l'égard de cette couverture. « Les personnes avec trisomie 21 réfléchissent et avancent vers le plein exercice de leurs droits citoyens et des libertés individuelles, notamment la liberté d'expression, explique-t-elle. C'est important et nous nous sommes battus pour cela après les attentats. »

Un message en facile à lire et à comprendre

Pour permettre aux principaux intéressés d'être informés et de prendre part au débat, l'association a proposé une version « facile à lire et à comprendre » de son communiqué ; ce procédé, appelé FALC, propose des phrases simples qui peuvent être comprises par le plus grand nombre. « Les personnes avec trisomie sont des citoyens. Les citoyens ont des droits et des libertés. Ils ont la liberté de s'exprimer. Bien sûr les journalistes ont aussi la liberté de s'exprimer, par écrit, par oral ou par des dessins. La couverture du journal Charlie Hebdo de cette semaine peut permettre de parler de la liberté et des dessins. » Trisomie 21 France explique n'avoir reçu aucun retour négatif de la part des familles et des personnes concernées à la suite de cette prise de position.

Une rencontre dans les locaux de Charlie

La référence à la trisomie 21 sur la couverture de l'hebdomadaire lui donne une occasion d'approfondir cette réflexion, en particulier autour du dessin satirique. Lors d'un séminaire de travail organisé à Agen par T21 France sur le thème de la citoyenneté, en mars 2015, des personnes avec trisomie 21 avaient confronté leurs points de vue suite aux attentats de janvier 2015. Selon l'association, s'attaquer à Charlie Hebdo serait contreproductif. Elle mise davantage sur le dialogue et propose à l'auteur de ce dessin un échange avec des représentants des personnes avec trisomie. « Eux et nous serions ravis que celui-ci se déroule dans les locaux de Charlie. » En attente d'une réponse…

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 11-10-2015 par craus :
je ne suis pas d'accord avec vous il faut porter plainte contre ce journal, j'ai un enfant trisomique et je trouve horrible cet article et surtout je pense à la famille de gaulle, non nous devons agir, cela suffit, nous nous laissons pas faire, vous êtes trop gentil avec eux, réagissez, portez plainte pour nos enfants mme craus

Le 12-10-2015 par titi37 :
Et bien, ils ont bien dépensé le million d'€uros que le gouvernement leur a accordé (toujours aux frais de ceux qui produisent et qui sont méprisés).

Le 12-10-2015 par Collectif Citoyen Handicap :
L'unapei qui ne représente personne d'autre que ces structures prisons et ces millions de subventions trouve donc normal et rigolo de substituer le Mot Trisomie et Fasciste car voila le message de ce dessin .... En même temps, Charlie Hebdo comme l'unapei vivent de nos impôts via les subventions alors ils se soutiennent .... Quand je lis cet article, je constate qu'Handicap.fr semble aussi cautionner ce genre de dérapage, en ne laissant s'exprimer que ceux qui sont Pro-Charlie ....

Le 13-10-2015 par Monique GOUTTE :
Cet article est seulement bête et méchant. Mais je ne crie pas haro sur qui rit. Moi je ne ris pas, libre aux imbéciles de le faire. Mieux vaut s'exprimer librement qu'être bâillonné. J'ai un enfant trisomique.

Le 15-10-2015 par MARIE2 :
l autodérision ne consiste pas à taper les + faibles mais soi-même, et suppose les mêmes moyens. Or toutes les personnes atteintes ne peuvent justement pas réppliquer (ou pas toutes !)
alors où est l'autodérision ? on constate juste que des "pas courageux" s'en prennent à des courageux qui se battent tous les jours avec des obstacles
à surmonter que les "pas courageux" n'imaginent même pas !

Le 15-10-2015 par François :
Calmons nous! Je suis handicapé et l'humour, l'ironie et a satire ne me blesse pas. Au moins je suis vu et j'existe et je ne me permettrait pas d'attaquer un journal qui sera peut être le seul à me défendre si j'en ai besoin dans une société fasciste où on ne rira plus de nous mais où nous serons éliminés en camp de concentration. J

Le 15-10-2015 par collectif citoyen tout court :
Bjr, les commentaires que je viens de lire sont tout simplement incroyables !!
Alors sous prétexte que l'on "s attaque" à la trisomie, là on dit "STOP ça va trop loin", et je passe sur le million d'€ qui n'a rien à voir ici. Vous n'avez tout simplement pas compris ni entendu l'esprit CHARLIE.
Et bien au contraire cet article tout en "douceur" pose les bonnes questions, propose un dialogue, sans pour autant oublier les familles qui selon l'article se montrent tolérante.
Alors que d'autres dessins tout aussi "rentre dedans" vous ont fait rire, là sur celui ci il y aurait diffamation?
Non décidément, moi citoyen prônant et prenant cause pour une vrai égalité pour tous (fusse t elle utopique) vous me décevez.
PS: Lorsqu'un jour cabu à fait un dessin satyrique sur mon handicap, j'étais tordu de rire!!

Le 15-10-2015 par abraxas :
il me semble que dans tout ça est oublié le fait que nous sommes non pas tous Charlie, mais tous différent, dans la forme et pas dans le fond bien sûr.

Le 16-10-2015 par Levron :
Je suis Charlie...et handicapé. Riss ne voulait ni stigmatiser les trisomiques, ni insulter le vécu de leurs proches. Il attaquait des propos racistes et dénonçait la bêtise de la personnalité "politique" qui les a prononcés. Je reconnais que l'on puisse trouver ce dessin violent; je suis quant à moi beaucoup plus révolté par la méchanceté des propos qui l'ont motivé. Ne nous voilons pas la face: les gens qui considèrent que la France est un "pays de race blanche" ont souvent une cible primaire (les minorités ethniques, en l'occurrence)et des cibles secondaires, dont les handicapés pourraient bien être des exemples. Riss a voulu rappeler cela. J'invite ceux qui liront ce forum à lire une excellente mise au point faite par un père d'enfant trisomique dans le "Charlie Hebdo" de cette semaine.

Le 16-10-2015 par titi37 :
J'ai commencé à feuilleter Charlie Hebdo à l'age de 16 ans en 2002, puis arrêté vers 2005 ; une fois compris que les vrais questions étaient ailleurs, que ce journal n'abordait jamais. Quid des inégalités ? Quid de la création monétaire ? Qu'est ce qu'une démocratie ? Qui gouverne réellement ?...

L'instrumentalisation de la liberté religeuse pour masquer des intérêts occultes, comme par exemple la subversion de l'ordre établi, l'accaparement de ressources ou le maintien du pouvoir de la part d'un groupe, peut provoquer des dommages énormes aux sociétés.

On se croirait revenu sous la IIIème République en France...

Le 16-10-2015 par titi37 :
Quant à Nadine Morano, sans commentaire... tellement son influence est insignifiante.
Le fait que des politiciens en soient réduits à faire "des petites phrases" abjectes, et que des "journalistes" leur donne de l'écho en les commentant (ou en les caricaturant dans le cas ci dessus), prouvent bien que la parcelle de pouvoir qui leur est accordée, est fort minime...

Et pour finir, sous prétexte de rire de tout, nous en sommes surtout réduits à rire de rien...

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches