Hello Handicap le salon 0 déplacements, 100% recrutement

Le restau qui a refusé le chien d'un ado aveugle s'excuse

Résumé : Un restaurant de Quimper refuse l'entrée d'un chien-guide d'un ado aveugle au motif qu'il ne connaissait pas la loi! Après avoir été menacé de plainte et reçu de nombreuses pressions, il a présenté ses excuses.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Le restaurant de sushis de Quimper, qui a refusé un adolescent aveugle au motif qu'il était accompagné de son chien guide (article en lien ci-dessous), a présenté le 22 décembre 2015 ses excuses au jeune garçon, évoquant une « incompréhension ». « Nous tenons à nous excuser auprès du jeune homme ainsi que des personnes l'accompagnant ce soir-là », indique dans un communiqué le restaurant, situé dans un centre commercial.

De nombreuses attaques et messages diffamatoires

« Il s'agit avant tout d'une incompréhension, car en aucun cas le restaurant Ayako Sushi Quimper n'a refusé de recevoir Lucas et les personnes qui l'accompagnaient », ajoute dans son communiqué le restaurant, qui indique avoir proposé de laisser le chien à l'extérieur, « à un mètre de la table, et ce uniquement dans un souci d'hygiène liée à la fragilité des produits que nous servons ». « Nous avons commis une erreur en demandant cela, car nous avons, depuis, été informés que les chiens guides de personnes malvoyantes étaient la seule exception à l'interdiction des chiens dans les restaurants », ajoute l'établissement, qui assure avoir reçu, à la suite de cet incident, « de nombreuses attaques, messages diffamatoires et demandes de fermeture ».

Le père avait porté plainte

Le père du jeune garçon, aveugle depuis l'âge de quatre ans, avait alerté les médias ce week-end et déposé plainte auprès du procureur de la République, soulignant que le refus n'émanait pas d'un « employé, mais du gérant du restaurant en personne », et disant redouter que les faits ne se reproduisent.  L'adolescent s'était rendu le 18 décembre au soir dans le restaurant avec son chien, ainsi qu'une éducatrice et d'autres déficients visuels, dans le cadre d'un regroupement visant à les rendre plus autonomes. Selon le père, l'éducatrice avait expliqué au gérant qu'il ne pouvait légalement refuser l'accès au restaurant au chien guide, mais sans succès.

© Photos d'illustration générale : Emmanuelle Dal'Secco + yuliaholovchehko/Fotolia

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2017) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches