Lyon : le service public de transport adapté en difficulté

Résumé : Le 20 décembre 2007, le tribunal de commerce de Lyon a décidé de mettre en redressement judiciaire le GIHP Service Public Lyonnais, exploitant du service Optibus en charge des transports des personnes handicapée de l'agglomération lyonnaise.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

A quelques jours du renvoi du tribunal de commerce, quel est l'avenir pour ce service ?

Selon le GIHP, en charge du service Optibus à travers sa filiale GIHP Service Public Lyonnais, le déficit structurel du service est de 260 702 € pour l'exercice 2007 et une prévision de déficit de 265 000 euros pour l'année 2008 .

Raison pour laquelle le tribunal prononçait la mise en redressement judiciaire le 20 décembre dernier avec une période d'observation jusqu'au 14 février. Période qui ne permettra pas de trouver de solution de continuation, le Sytral (organisme public gestionnaires des transports en commun lyonnais) se refusant à procéder à un financement complémentaire.

Interrogeons les responsables du GIHP, Eric Baudry(EB) et Antoine Duflot(AD) pour connaître leur point de vue.

Gilles Barbier : Comment en êtes vous arrivé là ?

EB/AD: L'explication est multifactorielle et complexe. Tout d'abord il convient de dire que nous n'avons pas, avec les éléments portés à notre connaissance lors de la réponse à l'appel d'offre, pu estimer correctement les temps de transport et d'accompagnement.

Ainsi nous avions prévu 40 minutes en moyenne par trajet et la réalité du terrain nous à montré un peu plus de 50 minutes pour cette première année d'exploitation : ce différentiel est la cause essentielle du déficit constaté.

De plus, les roulements de travail du personnel conducteur accompagnateur repris au 1° janvier 2007 n'étaient pas adaptés pour répondre à la demande des utilisateurs, et malgré un changement négocié de ces roulements, nous n'avons pas eu les gains de productivité suffisants pour pouvoir espérer redresser la situation.

Enfin, nous n'avons pas pu ou su insuffler une culture d'entreprise de service et obtenir la flexibilité nécessaire dans ce type de travail
.

GB: Avez-vous quand même pu apporter des améliorations au service ?

EB/AD: Oui, ces améliorations sont d'ailleurs reconnues par les utilisateurs et leurs associations. Elles concernent essentiellement :

- la qualité des véhicules climatisés et aménagés pour mieux assurer le confort et la sécurité

- les modalités de réservation : diminution importante de l'attente lors d'un appel téléphonique, mise en place d'un numéro d'appel d'urgence pour connaître l'état d'une course, possibilité de réserver sur Internet et de consulter ses horaires, possibilité d'annuler sa course sur messagerie.

GB: Quelles sont les conséquences pour les utilisateurs et les salariés?

EB/AD : Les utilisateurs n'auront pas à souffrir de cette situation, le service public OPTIBUS n'est pas remis en cause et sa continuité est assurée.
D'ailleurs la procédure de redressement judiciaire que nous avons initié avait pour but également de garantir les intérêts des utilisateurs et des salariés.

La société KÉOLIS, exploitant précédant, va dans les prochains jours prendre la suite, les modalités pratiques et techniques sont étudiées en ce moment avec comme préoccupation principale la continuité du service dans les meilleurs conditions possibles pour tous.

GB : Le GIHP est-il mis en danger ?

EB/AD : Le dépôt de bilan touche uniquement la filiale GIHP Service Public Lyonnais créée pour gérer le service OPTIBUS. Bien qu'impliqués économiquement, la société GIHP Service Adapté et l'association GIHP Rhône-Alpes, ainsi que leurs salariés et clients, ne sont pas concernés par cette mesure .

GIHP Service Adapté continue de gérer avec ses 120 salariés ses nombreuses activités de transport pour personnes à mobilité réduite, dont les services publics d'ANNECY, CHAMBERY et ST-ETIENNE , et continuera le développement de son activité principale : le transport des personnes en situation de handicap vers leurs établissements dans toute la région.

Concernant le GIHP Rhône-Alpes nous continuons nos activités d'accompagnement hors du domicile pour les personnes âgés ou handicapées avec MOBIGIHP et le transport des personnes âgées sur les cantons de TASSIN et VAUGNERAY avec le STRADA.

Nous profitons de ces quelques lignes pour remercier nos partenaires et l'ensemble des personnes et associations qui nous ont soutenu lors de ce passage difficile pour l'association.


GB : Je vous remercie de vos réponses. Handica.com proposera dans les prochaines semaines un dossier sur l'économie sociale et nous ne manquerons pas de vous interroger de nouveau.

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 18-05-2009 par girardin :
je recherche une voiture pour transporter mes parents qui sont en fauteuil roulant en payant bien sur.Ils sont en maison de retraite à Charnay 'rhone"et je desire les sortir de temps en temps restaurant ballade ect merci de me renseigner

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches