Les responsables des jeux paralympiques font l'éloge des progrès d'Athènes

Résumé : Début 2003, à la suite de trois jours de passage en revue des préparations nécessaire aux Jeux d'Athènes en 2004, le Comité International Para Olympique (IPC) a fait bon accueil aux progrès « encourageants » réalisés par les organisateurs gre

Par , le 

[B1]LES RESPONSABLES DES JEUX PARA OLYMPIQUES FONT L'ELOGE DES PROGRES D'ATHENES[E1]



[BI]Début 2003, à la suite de trois jours de passage en revue des préparations nécessaire aux Jeux d'Athènes en 2004, le Comité International Para Olympique (IPC)[EB] a fait bon accueil aux progrès « encourageants » réalisés par les organisateurs grecques.

En effet monsieur François Terranova, responsable du IPC, déclare dans une conférence de presse jeudi que « les progrès accomplis sont très encourageants. Il y a moins de 600 jours avant la cérémonie d'ouverture nous entrions dans une phase critique .»

La capital grecque a été transformée en un grand chantier de construction ; des douzaines de projets olympiques et des projets liés à ces jeux sont bien engagés comme les travaux d'entretien des routes, l'extension du métro, la construction d'un chemin de fer et d'un tramway.
Monsieur Terranova a salué les progrès accomplis dans le secteur des transports et des logements ainsi que les approvisionnements médicaux nécessaire aux 4 000 concurrents attendus en 2004.

« Il reste toujours des sujets sur lesquels nous attendons des améliorations sensibles comme les sponsors, la rédaction définitive du budget et la promotion des Jeux. » ajouta-t-il.
[BB]La visite du IPC avait pour objectif de recevoir un engagement du ministre grecque de la culture pour que le plus célèbre monument d'Athènes, l'Acropole soit enfin accessible aux personnes handicapées[EB].

Monsieur Evangelos Venizelos, ministre de la culture, mentionne dans son discours que « Grâce à la réalisation des Jeux Olympiques et Para Olympiques deux ou trois solutions réalisables techniquement sont à l'étude afin d'assurer aux personnes handicapées un accès au rocher de l'Acropole .»
Les officiels annoncent que des propositions précises pour adapter l'accès au monuments du 5ième siècle qui se trouve au sommet d'une colline au milieu de la ville seront dévoilées en février.

L'accès aux temples dont le Parthénon ou les visiteurs doivent monter les escaliers de Propylaia n'a quasiment pas changé depuis l'époque classique ou Athènes a failli perdre les jeux Para Olympiques à cause du retard des contrats de 2000 ce qui a conduit l'IPC à s'interroger sur l'engagement des organisateurs grecques.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr