Diabète de grossesse : risque accru d'autisme chez l'enfant

Résumé : Les enfants dont la mère a eu du diabète gestationnel au début de la grossesse auraient un risque plus élevé de développer des troubles autistiques, selon une étude publiée aux États-Unis. Sans le prouver...

Par , le 

Réagissez à cet article !

Pour leur étude parue dans le Journal of the american medical association (JAMA) le 14 avril 2015,  les chercheurs des centres médicaux de Kaiser Permanente, en Californie, ont analysé les dossiers médicaux électroniques de plus de 322 000 enfants de différentes origines ethniques, nés entre 28 et 44 semaines de grossesse dans le sud de la Californie entre 1995 et 2009.

Un risque de 42% plus élevé

Ils ont suivi ces enfants pendant cinq ans et demi en moyenne et constaté que ceux exposés au diabète gestationnel de leur mère avant la 26e semaine de grossesse connaissaient un risque accru de 63% de développer des troubles autistiques par rapport à ceux n'ayant pas été exposés. Mais après avoir pris en compte l'âge maternel, le niveau d'éducation, l'origine ethnique et les revenus du foyer, les auteurs de l'étude ont déterminé que ce risque était 42% plus élevé. « L'exposition des fœtus à l'hyperglycémie maternelle pourrait avoir des effets durables sur le développement et le fonctionnement des organes de l'enfant », relève Anny Xiang, du Centre de recherche et d'évaluation du Kaiser Permanente, un groupe de prestation de soins de santé.

Pas de preuves

« Toutefois, ajoute-t-elle, le fait de savoir si le diabète de la mère peut perturber le développement du cerveau du fœtus et accroître le risque de troubles d'autisme est moins clair ». La scientifique note qu'il s'agit d'une étude d'observation qui montre un lien entre diabète de grossesse et autisme mais ne le prouve pas. Cette étude indique également que les enfants dont la mère a souffert de diabète de grossesse après la 26e semaine de grossesse n'avaient pas davantage de risque d'autisme que ceux dont la mère n'avait pas de diabète préexistant ou gestationnel.

Elle suggère également qu'un dépistage précoce de l'autisme chez des enfants nés de mère ayant souffert de diabète gestationnel avant la 26e semaine de grossesse pourrait s'imposer. Le diabète de grossesse peut aussi provoquer d'autres problèmes de santé pour la mère, dont un risque accru de développer le diabète de type 2 ou adulte.

© Halfpoint /Fotolia

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2017) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches