Disneyland Paris, l'Unapei porte plainte pour discrimination

Résumé : L'Unapei saisit la justice et lance une pétition afin de permettre aux personnes handicapées mentales d'accéder aux attractions de Disneyland Paris sans devoir s'identifier comme telles. Lorsque Mickey nous rend Dingo...

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Délit de faciès dans un grand parc d'attraction français, à l'encontre de personnes ayant un handicap « visible » ? C'est en tout cas ce que dénonce l'Unapei (Union nationale des associations de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis) qui, le 3 juillet 2014, dépose plainte pour des faits qu'elle considère « intolérables et répétitifs constitutifs de discrimination à l'encontre des visiteurs handicapés mentaux ». C'est Disneyland Paris qui est dans le collimateur. Rappel des faits…

Un pass vraiment prioritaire ?

L'Unapei annonce avoir été alertée par de nombreuses familles sur le fait que des personnes qui présentent un handicap mental visible, et notamment trisomiques car facilement indentifiables, se voient refuser l'accès aux attractions et sont sorties de la file. Elles n'ont pas d'autre choix que de s'identifier en tant que visiteur handicapé afin d'obtenir le « pass » dit « prioritaire ». Or, selon l'Unapei, ce dernier conduit d'une part les personnes handicapées à être mises à l'écart (sortie des files classiques, entrée par les sorties des attractions, obligation de prendre rendez-vous à heure fixe... ) et, d'autre part, il les contraint à suivre des règles différentes et dérogatoires d'accès aux attractions (obligation d'être accompagné par une personne valide, impossibilité de monter dans une attraction avec d'autres personnes handicapées et ce durant toute la durée du cycle d'une attraction).

Nulle part ailleurs ?

Par exemple, un groupe de quatre personnes handicapées avec un accompagnateur ne peut pas faire les attractions ensemble. Il doit faire quatre fois l'attraction avec chacune d'elle, laissant d'ailleurs les autres patienter sans accompagnement… « Pour la première destination touristique européenne et française, il est intolérable de voir de telles pratiques discriminatoires institutionnalisées, s'insurge Christel Prado, présidente de l'Unapei. D'autant qu'on n'a jamais entendu parler de tels problèmes dans d'autres parcs de loisirs. ». Et d'ajouter : « Ce qui me choque, par-dessus tout, c'est le tri ».

Disney invoque la sécurité

Face à cette situation, l'Unapei a adressé plusieurs courriers à la direction de ce parc lui demandant de prendre des mesures immédiates. Alors même qu'elle ne conteste pas, et reconnait même l'existence de pratiques conduisant à restreindre l'accès aux attractions sur le seul critère du caractère visible du handicap mental de leurs visiteurs, elle n'envisage nullement d'y mettre fin. Disney se défend de toute discrimination et précise accueillir 60 000 visiteurs en situation de handicap par an, en restant très attentifs à cette question. Elle justifie ce règlement par des questions de sécurité, notamment en cas de panne, afin que les sauveteurs puissent repérer en priorité les personnes concernées. Interrogée par l'AFP (Agence France presse), la direction de Disney s'est dite « très surprise par ces accusations. « Nous avons travaillé en collaboration avec l'Unapei pour établir un certain nombre de règles de sécurité », affirme Daniel Delcourt, directeur général adjoint en charge des opérations. 

L'Unapei porte plainte

A la suite de nombreux témoignages, l'Unapei et les Papillons Blancs d'Epernay ont donc décidé d'organiser, le 10 juin 2014, une opération de testing en caméra cachée qui n'a fait que confirmer les faits et laisse entendre que l'aventure ne serait donc pas aussi féérique que promis ! Pour enjoindre Disneyland Paris à mettre fin à ces pratiques, l'Unapei porte donc plainte pour infraction aux articles 225-1 et suivants du code pénal et lance une pétition en ligne (lien ci-dessous). Elle invite également chaque personne handicapée ayant été victime de discrimination à Disneyland Paris à apporter son témoignage en écrivant à discrimination@unapei.org .

L'affaire est d'autant plus étonnante qu'aux Etats-Unis, on a récemment mis à jour un « trafic » de pass prioritaires, des visiteurs valides « louant » les services d'une personne handicapée pour pouvoir bénéficier des avantages de ce coupe-file (lire article en lien ci-dessous). Une « discrimination » visiblement appréciée par les contrevenants…

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 03-07-2014 par DEVILLERS :
Je connais l'UNAPEI car j'ai trois frères handicapés mentaux qui sont maintenant en foyer de vie; J'ai fait partie d'un club de loisirs pour handicapés il y a au moins 30 ans je n'ai jamais rencontré aucun problèmes.

Le 03-07-2014 par cv77 :
Je suis sur le cul vraiment de cette histoire
Si je peu vous aider faite moi signe

Le 03-07-2014 par amiral :
inadmissible ,que ne fait on pas sous couvert de securite

Le 03-07-2014 par laurence :
Je suis vraiment désolé que ça ai pu arriver. Moi même handicapé je m'y suis rendu , et je vous certifie que je n'ai jamais eu ce genre de comportement bien au contraire et j'ai vu des handicap visible, qui ont été très bien accueillis donc là je ne comprend vraiment pas ce qu'il s'est passé je l'avoue

Le 03-07-2014 par lynx05.5 :
magnifique vive la France j espère que cette plainte va aboutir sur quelque chose de positif si il y a une pétition ou autre chose a signer je signe car c est inadmissible

Le 03-07-2014 par franzo geneviève :
Soyons nombreux à nous révolter contre de tels agissements, c'est honteux nos enfants ont les mêmes droits que tous,peut être même plus car eux ils apprécient vraiment! de tout coeur avec vous, courage !

Le 03-07-2014 par chabane :
bonsoir
Je suis outré par toute ces manifestations de rejets contre les handicapes.
Et contre les propos tenu par la figurante de l'emmission "touche pas a mon poste, que comptez vous faire , ainsi que les propos d'une commentaire , demandant l'euthanasie de tous les handicapes?

Le 03-07-2014 par isabelle :
J'ai vécu le même delit de faciès concernant ma fille trisomique de 20 ans, j'en ai été choquée, très, et le parc n'a rien voulut savoir et nous a obligé à utiliser les files d'attentes particulières. Nous signifiant ainsi, et lui signifiant qu'elle n'est pas comme tout le monde.Ce qui est douloureux et totalement inutile. Je pense qu'au monde magique et stéréotypé de disney, la différence n'a pas de place. Nous avons eu le sentiment de faire tâche dans un univers aseptisé.

Le 03-07-2014 par barbosa :
moi j ai toute un livre a raconter sur la discrimination .nous les parent des handicapé somme aussi mal traiter que no enfants. personne ne nous comparent j ai tellement besoin de raconter mon triste parcoure avec mais deus enfant handicapé

Le 04-07-2014 par nico :
N importe quoi on reproche a disney d obliger des personnes handicapées a être accompagné ... si disney l'autorisé et qu un accident arrive ils crieraient au manque de sécurité et a l incompétence du personnel... ok il faut juger au cas par cas de l handicap de la personne alors il faut 10 psy devant chaque attractions pour autorisé l entrée ou non.et puis 1 accompagnateur pour 4 personnes handicapées lors d un sejour a Disney c est peut etre un peu juste ... quand je lis que ce qui choque a Disney c le tri ... je trouve ça vraiment naif venant de la presidence de l unapei. Ils ont pas besoin d un peu de sous plutôt ?? ....

Le 04-07-2014 par nico :
N importe quoi on reproche a disney d obliger des personnes handicapées a être accompagné ... si disney l'autorisé et qu un accident arrive ils crieraient au manque de sécurité et a l incompétence du personnel... ok il faut juger au cas par cas de l handicap de la personne alors il faut 10 psy devant chaque attractions pour autorisé l entrée ou non.et puis 1 accompagnateur pour 4 personnes handicapées lors d un sejour a Disney c est peut etre un peu juste ... quand je lis que ce qui choque a Disney c le tri ... je trouve ça vraiment naif venant de la presidence de l unapei. Ils ont pas besoin d un peu de sous plutôt ?? ....

Le 04-07-2014 par MORAND Marie-Chantal :
je trouve scandaleux que des personnes handicapés (quelque soit l'handicap)soit traitées de telles manières, ce sont des personnes comme nous, pas "des monstres"et ces personnes ont le droit de s'amuser comme tout le monde.

Le 04-07-2014 par Soufiane :
Il y a toujours un peu de merde sous une couche féérique!!! Ca, c'est une citation qui ne risque pas de marquer les esprits lol mais elle a le mérite de
dire ce que je pense de Disney. Bon, on peut les comprendre, ils ont juste quelques milliards de dette alors pourquoi s'emmerder avec des déficients mentaux
qui ne comprennent rien à la vie. Souvent l'excuse de la sécurité est l'alliée de la rentabilité. De toute façon pourquoi vendre du rêve à des mecs qui
sont tout le temps dans la lune? Pourquoi faut-il redonner le sourire à des mecs qui rigolent souvent pour un rien?

Le 04-07-2014 par Candillon Pierrette :
Ceci est inadmissible, ce sont des personnes comme les autres. Pourquoi tant de différence?

Le 04-07-2014 par ribellita :
bien sur que ces pratiques sont intolérables mais en tant qu'association de personnes en situation de handicaps, il serait temps aussi d'éviter les entreprises capitalistes qui, nous le savons, n'en ont rien à faire de l'humain !!! privilégions les petites structures de proximité.... elles ont un panel d'offres culturelles, de loisirs et sportives tout aussi, même plus, enrichissantes que ces parcs à fric ! (avis d'une éducatrice spécialisée)

Le 04-07-2014 par ribellita :
bien sur que ces pratiques sont intolérables mais en tant qu'association de personnes en situation de handicaps, il serait temps aussi d'éviter les entreprises capitalistes qui, nous le savons, n'en ont rien à faire de l'humain !!! privilégions les petites structures de proximité.... elles ont un panel d'offres culturelles, de loisirs et sportives tout aussi, même plus, enrichissantes que ces parcs à fric ! (avis d'une éducatrice spécialisée)

Le 04-07-2014 par ribellita :
bien sur que ces pratiques sont intolérables mais en tant qu'association de personnes en situation de handicaps, il serait temps aussi d'éviter les entreprises capitalistes qui, nous le savons, n'en ont rien à faire de l'humain !!! privilégions les petites structures de proximité.... elles ont un panel d'offres culturelles, de loisirs et sportives tout aussi, même plus, enrichissantes que ces parcs à fric ! (avis d'une éducatrice spécialisée)

Le 05-07-2014 par Johan Dufieux :
Bonsoir...après la lecture de certains commentaires je me dois d'intervenir pour informer certaines personnes de s'ouvrir un peu...biensur que pour des personnes en situations de handicap de faible autonomie un accompagnateur pour quatre c'est le minimum...êtes vous au courant que certaines personnes atteintes de handicap mental sont des sportifs de haut niveau dans le monde ordinaire et seraient en capacité de réagir mieux que vous aux protocoles de sécurité?! Êtes vous au courant que certains atteints de trisomie travaillent et ont sûrement un meilleur rendement que vous?! Comment pouvons nous interdire à ces personnes de profiter, seules ou accompagnées de leurs amis, d'un service accessible à des enfants et des ados ou seul la taille est un critère de sélection...on est en 2014 il faut évoluer un peu!!!

Le 05-07-2014 par Cast :
Juste une question en cas de évacuation de une attraction si il y a un seul encadrant pour trois personnes handicapés, il se passe quoi il va les gérer tout seul, et en cas d accident disneyland serait responsable de ne pas avoir tenu compte du handicap. Réfléchissez deux secondes

Le 05-07-2014 par Chcad :
Perso, j'ai eu un accident de la circulation et en fauteuil roulant depui. Je suis allé deux fois à dysmey en famille, avc des amis " valide".A l'accueil, Entrée gratuite et accès à toute les attraction sur présentation de ma carte d'invalidité et accompagnent ou tiers personne bein celle la, elle c bien foutu de ma gueule parce toute les attraction dite à sensation ou cool m'on était refusé et j'avais du monde avec moi pour aider. C'est pas compliqué on me porte pour m'installer et la même qu'on j'ai fait mon tour de manège lol. Pour les boutiques , pas de problème !! Bonne journée passé avec la famille ou les amis. Y'a que sa qui est bon entre autre mais y'a de la discrimination cher Disney c clair

Le 05-07-2014 par Murielle :
Etonnant car les contrevenants sont "friands de passer devant tout le monde"? Savez vous quel effet cela fait d'être éjecté de l'attraction, pour refaire la file à part, alors que ce que désirent la plupart des personnes, dont la personne handicapée et sa famille, c'est de faire la file avec tout le monde et comme tout le monde!!! Lorsque cela devient une obligation, il y a discrimination - lorsque c'est un choix, cela reste un droit!!!

Le 05-07-2014 par mavelet :
Faut arrêter la parano et de voir le mal partout, mais sincèrement. Si une personne valide monte avec 3 personnes handicapés et qu'il y a un accident, la personne valide doit s'occuper en urgence de 3 autres personnes ? Oui bien sûr Superman est là ! Alors oui, la vie d'handicapé n'est pas simple, je vous l'admets, mais stop de prendre chaque chose qui ne plait pas pour un cas de discrimination ou quoique ce soit ! J'ai pu accompagner ma soeur qui est handicapée moteur très grièvement depuis toujours, nous n'avons eu AUCUN soucis avec les attractions et autres boutiques, bien au contraire, le personnel de DisneyLand était là pour nous aider. Elle a parfaitement profité du parc en toute simplicité. DisneyLand s'adapte aux handicapés et font leur maximum, et je l'ai vu, mais les personne handicapés doivent aussi concevoir qu'elles ont un handicap et s'adapter également. Les efforts doivent être fait des deux côtés.

Le 05-07-2014 par Sandrine :
Travaillant dans un centre pour personnes polyhandicapees nous avons voulu leurs offrir du rêve et non malgré un accompagnement de 1pour 1 nous n avons pas eu le droit de monter a plusieurs encadrants/résidents sous prétexte de sécurité alors que nous pouvions évacuer rapidement bref sans parlé de l attente indéfinissable honteux et oui les familles nombreuses ayant réservé sûrement tôt le matin nous sont passé devant bref Disney n est pas féerique pour les personnes souffrant d un handicap

Le 06-07-2014 par Estelle :
Personnellement je suis une personne valide et j'ai pu fréquenté a plusieurs reprise le parc disneyland Paris ou je trouve que tout est fait pour que tout le monde s y sente bien et en sécurité !! Les files pour les handicapés sont peut être à l'écart mais ca leur permet de moins attendre ce qui est très bien !! Après imaginer un accompagnateur dans une attraction qui tombe en panne et 3 handicapées qui pourraient paniqués !! Désolée mais cette fois je ne suis pas d'accord sur le terme "discrimination"

Le 20-07-2014 par lioness :
Salut,

Je suis aveugle et n'ai jamais rencontré aucun problème à Disney en rapport avec mon handicap. J'ai toujours pu monter partout, mais si certains handicap son refusés dans certains manèges, c'est effectivement regrétable. En revanche, les différentes files d'attentes sont plutôt un arrangement qu'une discrimination, non? Personnellement, j'ai en plus de mon handicap une maladie qui me fatigue énormément, et si cet arrangement n'existait pas, il me serait tout à fait impossible de faire deux heures de queue , comme c'est le cas pour certaines atractions en raison de mon état de santé. Alors je le redis, être interdit de faire certains manèges en raison de son handicap, c'est vraiment moche. Mais il ne faut pas non plus voir tout mal et devenir parano.

Le 14-08-2014 par Djetpopo :
J'ai accompagner un groupe soumis au handicap psychique le 12aout
Nous avons vécu une journée en enfer, avec des cartes de priorité qui ne servait à rien car Disney nous accueilli comme des moins que rien et surtout l'imposibilite défaire les attraction ensemble par mesure de sécurité !!!!! Les personnes que j'ai accompagner vive de façon autonome et se retrouve stigmatiser pendant cette visite Disney ne respecte pas et ne fait pas de distinction des spécificité des handicaps c.est honteux

Le 18-09-2014 par guigui :
Bonjour,
Tout d'abord sachez que je vous soutiens ayant vécu une chose similaire au parc mais pas avec le même handicap.
Ayant un avant-bras gauche avant en moins maladie de naissance
je me suis vu refuser dans certaines attractions du parc pour soi-disant des raisons de sécurité je tiens a précisez que je ne rentre dans aucun des critères mon handicap ne se situe nulle part.
de plus je précise que certaines attractions je l'ai fesais depuis de longue année.
et puis me dire dire Non pour les voiture qu'on conduit alors que des gamin de 10ans le fond pour des raison de scurité c'est absurde...

Le 03-01-2015 par Christel :
Moi je dis que "quand on ne sait pas de quoi on parle on se tait", les handicapés et leur famille ont assez de difficultés, pas besoin d'en rajouter...

Le 05-11-2016 par mandy :
bonjour je vient de passer une journée a disney avec mon fils de 23ans qui est autiste et ma fille de 12 ans j ai un passeport je ne le reprendrais pas l année prochaine trop compliqué il on réussi a me faire attendre 18 minute au manoir la fil d'attente d'attente était de 5 minute j ai demandé si c'était normal de faire attendre autant de temps et plusieurs personne handicapée en fauteuil son passé devant nous je me suis demandé si il ni avait pas d'handicape prioritaire j ai demandé pour quelle raison il se relance tous la balle c'était une journée dans la semaine il pleuvait il n y avait pas beaucoup de monde j attendais 2 fois plus qu'une personne normal j ai fini par ne plus montrer ma carte une journée très difficile

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches