L'ONU adopte une convention établissant les droits des personnes handicapées

Résumé : L'Assemblée générale des Nations unies a adopté mercredi une convention internationale établissant les droits des personnes handicapées, dont le nombre est estimé à 650 millions à travers le monde.

Par , le 

NEW YORK (Nations unies), 13 déc 2006 (AFP) -
La convention, qui était négociée depuis quatre ans au sein d'une commission, a été adoptée par consensus par les 192 Etats membres de l'ONU.
Saluée par l'ONU comme "le premier grand traité sur les droits de l'homme du XXIe siècle", elle se propose de "promouvoir, protéger et assurer la jouissance complète des droits de l'homme et des libertés fondamentales par les personnes handicapées et promouvoir le respect de leur dignité".
La convention souligne notamment la nécessité que les pays "s'abstiennent de pratiquer des discriminations" envers les handicapés et s'engagent au contraire à assurer leur "complète inclusion dans la société" et leur garantisse une "égalité des chances".
Cette approche, souligne-t-elle, doit se refléter dans tous les domaines, notamment en matière d'accès aux lieux publics, à l'éducation et à l'emploi.
Les procédures de signature et ratification par les Etats seront ouvertes à partir du 30 mars. La convention entrera en vigueur dès qu'elle aura été ratifiée par au moins 20 pays.
"Ce jour promet d'être l'aube d'une nouvelle ère pour 650 millions de personnes handicapées, une ère dans laquelle ces personnes n'auront plus à souffrir de pratiques et attitudes discriminatoires qui ont été tolérées trop longtemps", a déclaré le vice-secrétaire général de l'ONU, Mark Malloch Brown, au nom du secrétaire général, Kofi Annan.
Il a appelé les Etats membres à "ratifier sans délai, puis à appliquer" la convention.
M. Malloch Brown a rappelé que celle-ci était l'aboutissement d'une initiative des handicapés eux-mêmes, l'ONU ayant pris le relais ultérieurement. Pour la première fois, un important lobbying en faveur de cette cause a été mené par l'internet.
L'organisation de défense des droits de l'homme Amnesty International s'est félicitée de son adoption. "Une fois en vigueur, la convention sera un outil essentiel d'aide aux personnes handicapées pour la reconnaissance de leur dignité et la protection de leurs droits", a-t-elle déclaré dans un communiqué.
hc/tes

[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr