Ryadh Sallem: Année Européenne, priorité présidentielle... les personnes handicapées vont elles être réellement prises en compte dans notre société?



Par , le 

2003 est l'année Européenne des personnes handicapées et on commence à en entendre parler. Certes, beaucoup plus dans les « couloirs des associations concernées » que dans le grand public, mais ne faisons pas la fine bouche.
Le Président Jacques Chirac fait du handicap l'un trois chantiers prioritaires de son quinquennat et l'on nous annonce une refonte de la Loi de 75 qui fera date pour la meilleure prise en compte des personnes handicapées dans notre société.
Différents ministres annoncent des mesures claires et nettes pour l'emploi, l'accès à la culture, aux loisirs, etc...

A croire que la place des personnes handicapées dans la société, si chère hier tout comme aujourd'hui à nos dirigeants est réellement au centre de leur préoccupation ! Tout cela suscite un espoir important pour toutes ceux et celles qui sont concernées. Pourtant, rien n'est moins vendeur, valorisant, agréable que le handicap tel que notre société le perçoit et le gère aujourd'hui. Il est souvent présenté, à tord, uniquement comme une charge pour la collectivité, souvent une négation de la personne humaine et démontre parfois l'absence de solidarité de notre société.
Dans la réalité, malgré cette mise en avant de la question des personnes handicapées, concrètement, quels sont les changements remarqués :

- Dans les média, quasiment rien de plus n'est traité sur les personnes handicapées. Et ce quel que soit le sujet : sport, culture, politique, vie sociale,...

- Pour l'insertion professionnelle, beaucoup de gens s'agitent, beaucoup d'argent dépensé et tout ceci pour un résultat médiocre.

- Le respect des Lois existantes est toujours aléatoire, on construit toujours des bâtiments inaccessibles et la scolarisation des enfants handicapés est une gageure.

Il ne s'agit pas de remettre en cause la sincérité des personnalités politiques dans leur volonté de tout faire pour qu'une personne handicapée est simplement sa place en tant que citoyen dans notre société. Mais simplement d'affirmer haut et fort que les grands discours plein de bonnes intentions nous sont connus depuis trop longtemps et qu'aujourd'hui nous avons soif d'actes et non de paroles. Et qu'il faut aussi des moyens économiques et de communications pour réellement faire « bouger les choses », moyens qui ont toujours fait défaut pour une vraie intégration des personnes handicapées en France.

[BB]Ryadh Sallem[EB]

[BI]La Défi Parade ?
Le samedi 18 Octobre à Paris – C'est trois temps forts : le village présentera les travaux réalisés par des personnes handicapées, les associations et les entreprises ; une grande marche festive, colorée et joyeuse ; puis un concert entre artistes handicapés ou non…[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches