Une nouvelle présidente pour l'Agefiph : Anne Baltazar

Résumé : Anne Baltazar, élue présidente de l'Agefiph, succède à Odile Menneteau en fonction depuis 2012. Secrétaire confédérale de FO, elle s'est engagée à œuvrer pour renforcer l'Agefiph en tant qu'acteur majeur de l'emploi des personnes handicapées.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

L'Assemblée générale de l'Agefiph (Fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées) s'est réunie le jeudi 10 septembre 2015 pour désigner son Conseil d'administration qui a élu la nouvelle présidente de cette 10e mandature. C'est Anne Baltazar, membre du collège des employés, qui assumera cette fonction pour les trois prochaines années. Elle succède à Odile Menneteau (membre du collège employeurs), qui l'occupait depuis septembre 2012.

Anne Baltazar est informaticienne de formation. Secrétaire confédérale de Force Ouvrière qu'elle a rejoint en 1986 (interview en lien ci-dessous), en charge du secteur Économie sociale - Égalité professionnelle - Handicap - Logement social – Diversité, elle est également membre du Conseil économique social et environnemental (CESE).

Consciente des enjeux auxquels l'Agefiph est confrontée (adaptation de son offre d'intervention, territorialisation) et des chantiers à ouvrir ou revisiter (formation, partenariats), et attentive à la forme particulière de gouvernance de cet organisme (paritarisme élargi), elle s'est engagée à œuvrer pour renforcer l'Agefiph en tant qu'acteur majeur de l'emploi des personnes handicapées.

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 14-09-2017 par Bourdin Michel Audiologiste :
Situation actuelle à Bordeaux pour un malentendant qui demande à l'AGEFIPH une participation pour l'achat d'une prothèse auditive et qui reçoit un refus de temps que la MDPH n'a pas donné son accord. Quand nous savons que la MDPH met entre 6 et 8 mois pour instruire un dossier, donnez-moi la solution pour faire bénéficier à ce patient d'une prothèse auditive nécessaire pour continuer son emploi, alors qu'il n'est pas en mesure de la financer ?
Merci de votre réponse

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr