Europe : les députés s'engagent pour le handicap ?

Résumé : Dans une résolution votée le 30 novembre 2017, des députés encouragent l'Union européenne à accélérer la mise en œuvre de sa stratégie de soutien des personnes handicapées. Et appellent à plus d'accessibilité. Explications.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Les députés européens en faveur de la discrimination positive ! C'est ce que laisse entendre une résolution votée le 30 novembre 2017, qui stipule que l'Union européenne et ses États membres doivent « aller plus vite dans la mise en œuvre de la stratégie européenne en faveur des personnes handicapées ». Votée par 529 voix (28 contre et 45 abstentions), elle « examine le fonctionnement de la stratégie européenne 2010-2020 de la Commission en faveur des personnes handicapées et liste les actions clés dans huit domaines prioritaires : l'accessibilité, la participation, l'égalité, l'emploi, l'éducation et la formation, la protection sociale, la santé et l'action extérieure », explique un communiqué.

80 millions de citoyens européens handicapés

« Les personnes handicapées ont droit à une égalité de traitement, à une vie indépendante et à jouer un rôle dans la société mais, malgré la présence de nombreux instruments et textes de loi, elles ne peuvent toujours pas jouir pleinement de tous leurs droits », estiment les auteurs. Pour la rapporteure belge, Helga Stevens (ECR, BE), « l'UE est bien l'une des régions les plus avancées et les plus riches au monde mais elle n'est pas assez inclusive. Nous excluons toujours de façon régulière 80 millions de citoyens en situation de handicap. Nous passons ainsi à côté de compétences précieuses et d'une force de travail potentielle, tout en perdant de l'argent à cause d'infrastructures, de biens et de services non accessibles ».

Plus d'opportunités pour les jeunes

Partant de ce constat, les députés ont établi une liste de mesures prioritaires à prendre par la Commission et/ou les États membres, notamment « la garantie que le numéro d'urgence 112 soit pleinement accessible », que « les espaces publics » le soient aussi « dans tous les États membres » et que « les jeunes personnes handicapées puissent pleinement bénéficier des initiatives de l'UE telles qu'Erasmus+, la garantie pour la jeunesse et le corps européen de solidarité ». Sans oublier de mentionner les femmes et jeunes filles en situation de handicap, qui méritent une « attention particulière » car souffrant parfois d'une « double discrimination ». « Des formations pour les personnels éducatifs pour soutenir les personnes avec des besoins plus complexes » doivent également être mises en place selon eux.

Accessibilité numérique, application de la loi

Les députés européens appellent également les États membres à « mettre pleinement en œuvre et à contrôler la législation liée à l'accessibilité (notamment la directive sur les services de médias audiovisuels, la directive relative à l'accessibilité du web et la législation sur les transports) », sachant que près d'une personne sur six âgée de plus de 15 ans dans l'UE vit avec une forme de handicap, souligne le communiqué. Quant à l'accessibilité numérique, « les institutions de l'UE devraient s'assurer que leur site internet suive les instructions relatives à l'accessibilité des sites ». Tous les messages publics qu'elles diffusent devraient donc être rendus accessibles, par exemple via une interprétation en langue des signes, une transcription textuelle des discours et des documents en braille.

Un 4e Parlement des personnes handicapées

La résolution donne par ailleurs à la Commission quelques pistes pour une stratégie efficace en faveur des personnes handicapées pour la période 2020-2030 qui, selon les députés, « devra transparaître dans toutes les législations de l'UE et dans le processus du Semestre européen ». Prochaine date à retenir ? Le 6 décembre 2017, le Parlement européen accueillera le 4e Parlement européen des personnes handicapées, qui rassemblera des délégués d'associations venues de toute l'Europe, des députés et des représentants d'autres institutions européennes. Encourageant.

©  jpgon/Fotolia

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Aimée Le Goff, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 04-12-2017 par LECLAIRE/L'oublier :
Votre article parlé des jeunes et des femmes mais que devient on nous les seniors handicapé qui peine à trouver un job et ceux qui sont noir ou maghrébin triple peine que faite vous pour nous j ai 56 ans mais je ne peux pas me mettre en retraite car pas assez de trimestre en tant qu' handicapé . Je n ai pas demandé à tomber malade donc il faudrait revoir la copie de ce côté là car pour l embauche malgré battant c est foutu ca fait 3 ans que je cherche et je crois personnellement que c est l age et le handicap qui ferme les porte comme vous aller être invité aux parlement européen handicapé ce serait bien d évoquer une possibilité de nous mettre en retraite avec un salaire descant bien sur cordialement leclaire Stéphane

Le 05-12-2017 par mémee :
vous parlez d'accésibilité
handicap polio, carte d'invalidité, macaron,orientation EA néanmoins refus de la PCH pour douche salle de bain.Meurs expliquez moi pour quelles raison ( non imposable sur le revenu)
merci

Le 07-12-2017 par Francis :
Pourquoi les supermarchés
en Allemagne n'ont pas de caisses réservées aux personnes handicapées ?
Station debout très pénible
dans les attentes !

Le 07-12-2017 par hdmarcel :
Et l'etat, il n'y a pas le cota de TH dans l'administration, de qui se moque t'on ??? C'est beau les grandes paroles, mais un peu d'action Mrs les politiques.

Le 07-12-2017 par papa58 :
Bonjour ce qu'il m'exaspère c'est le nombre de fausse carte de stationnement que les Gens possédent il faudrait même controlé la personne dans son véhicule et même obligé la personne à aller cherché la personne (soit-disant) Handicapé et je suis tout en accord avec LECLAIRE sur les retraite car nous toucherons une misère

Le 07-12-2017 par papa58 :
Bonjour certains handicapé comme moi qui est 7 Pathologies mais on me refuse la retraite car je ne suis pas invalide depuis le début de ma carrière ,Donc il faudrait revoir la copie de la Sécurité Sociale car en attendant nous n'arrivons pas à joindre les deux bout .
Mais ce n'est pas ma fautes si après 30 ans de travail j'ai eu toutes ces Pathologies qui me sont tombé dessus ,là il faut que la commission Européenne fasse une loi pour nous qui n'avons pas demandé à être Malade

Le 07-12-2017 par Tik :
Je suis reconnu handicapé multiples pathologies à 79% ayant eut une aggravation jai demandé à être reconnu en invalidité sous les conseils de mon médecin mais la Mdph a refusé donc jai fais appel à lamiable et toujours pas de réponse, ma question est pourquoi la Mdph refuse systématiquement alors que sest le médecin qui le demande et pourquoi 79% et pas 80%. Et jaimerais savoir pourquoi mon régime Securité social de 90% depuis ma naissance et passez à 70% du jour au lendemain sous prétexte que je bénéficie de laah?





Le 07-12-2017 par Tik :
Je trouve que les classes Ulys ne sont pas adaptées a tous les handicapés et surtout que ça les hancaps encore plus dune ils sont moqués par les autres enfants car déjà ils sont dans une classe avec un nom spécial et cela créer encore plus dindifférence il faudrait formé les institutions et créer plus de postes davsi car chaque enfants est unique et ont besoin de notre soutien pour aller le plus loin possible et avoir une chance comme les autres de faire de grandes écoles.... et pourquoi mettre un signe de différence encore sur le nom de leur classe .....

Le 07-12-2017 par Marythé35 :
Quelles belles paroles. Je suis handicapée moteur opérée des 2 genoux à l'age de 28 ans (transposition des 2 rotules. Retraite 59 ans pour inaptitude inv.
2ème cat. Vous venez encore de dérembourser le 1er décembre 2017 l'acide hyaluronique ARTHRUM que m'injectait depuis 3 ans le rhumatologue dans mes 2 genoux ce qui me permettait de "marcher un peu mieux sans moins de douleur mais bien sûr toujours avec une canne".
Je suis en colère car j'avais une ordonnance du rhumatologue datée du 30/11/2017 mais je n'ai pas pu me déplacer à la pharmacie car mon époux était hospitalisé (suite cancer) et ma maman venait de décéder 2 jours avant. Bien sûr je ne pensais plus à moi dans ces circonstances. Je suis allée à la pharmacie lundi 4/12/2017 et j'ai du débourser 120,00 €.
Pourquoi dérembourser des traitements "médecine douce" alors qu'une prothèse de genou coûte 15.300 € et ne dure pas toute la vie !

Le 08-12-2017 par ARIOTT :
Les récents développements relatifs aux politiques l'Union Européenne ( European Pillar of Social Rights) a le potentiel d'améliorer la qualité de vie des personnes atteintes d'autisme. Cependant, il manque un nouvel élan politique pour promouvoir plus d'équité et de justice social,et pour garantir " que personne ne soit laissé de côté", il devrait donc devenir un instrument clé pour assurer le respect des droits fondamentaux des personnes handicapées.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr