Louvre-Lens, vaisseau futuriste, accessibilité optimale

Résumé : Le Louvre-Lens a ouvert ses portes fin 2012. 7 000 m2 de verre et de béton qui proposent une déambulation à travers 5000 ans d'histoire. Ce musée futuriste est un modèle d'accessibilité universelle.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Le musée du Louvre-Lens, également appelé Louvre II, a ouvert ses portes officiellement le 12 décembre 2012. Au cœur de la région Nord-Pas-de-Calais, dans un paysage emblématique de terrils que l'on aperçoit au loin, à proximité du célèbre stade Bollaert où se pressent les fervents supporters du foot lensois.

Un chantier controversé

Comme la Pyramide de son homologue parisien, en son temps, ce projet a attiré son lot de détracteurs. Pourquoi cet endroit, pourquoi cette architecture, pourquoi cette configuration, pourquoi ces œuvres ? Les grincheux se sont déchaînés. Paris ne s'est pas fait en un jour, Lens non plus ! Nous, Parisiens mais jamais blasés, on a aimé. Une belle réalisation, dans un univers certes singulier mais qui donne au projet tout son sens. Ni cariatides ni carrousel, les adeptes de la magnificence parisienne n'apprécieront certainement pas ces lignes épurées. Une toute autre identité. Mais cessons de comparer !

Accessibilité universelle

Au cœur d'un parc de vingt hectares, se déploie cet immense vaisseau de verre de 7000 mètres carrés. D'ailleurs trop carré au goût de certains ! Dans un projet architectural aussi novateur, les règles d'accessibilité universelle, exigées par la loi handicap de 2005, ont, bien sûr, été parfaitement respectées. Mais ce bâtiment répond plus globalement aux principes de « haute qualité d'usage » afin que chacun ressente confort et satisfaction, sans stigmatisation des différences. Les espaces sont configurés et équipés de façon à faciliter l'orientation visuelle, sonore et tactile du visiteur. Le Louvre-Lens se décompose en trois espaces d'exposition.

La Galerie du temps

Dans cette Galerie du temps, d'un seul coup d'œil, on appréhende des millénaires d'art et d'histoire. Déambulation chronologique, cet immense espace long de 120 mètres propose la découverte de 250 œuvres majeures, de - 3500 ans à 1850, réparties en trois grandes périodes (70 pour l'Antiquité, 45 pour le Moyen-âge et 90 pour les Temps modernes). Contrairement à d'autres musées, le Louvre-Lens ne dispose pas de collections propres. La Galerie du Temps expose des chefs-d'œuvre empruntés au Louvre, sa collection étant renouvelée tous les cinq ans.

Le Pavillon de verre

Le Pavillon de verre aborde chaque année un nouveau thème. Il propose ainsi « une histoire du temps » sur cinq ans, dans le prolongement du parcours chronologique de la Galerie du temps prévu pour la même durée. Le premier volet de cette programmation (jusqu'au 21 octobre 2013) est dédié à la perception du temps.

La Galerie des expositions temporaires

Comme son nom l'indique, elle propose des expositions thématiques régulièrement renouvelées.
• 22 mai au 23 septembre 2013 : L'Europe de Rubens
• Du 4 décembre 2013 au 10 mars 2014 : Les Etrusques et la Méditerranée
• Du 28 mai au 6 octobre 2014 : Les désastres de la guerre, depuis les campagnes napoléoniennes jusqu'à nos jours.

Un audioguide en LSF

Proposé sans supplément, le guide multimédia muni d'écouteurs vous accompagne, proposant de nombreux contenus audio ou vidéo. Il s'agit d'une interface tactile dans laquelle on retrouve un plan du musée. Au fil de la visite, il suffit de sélectionner l'oeuvre exposée pour obtenir des informations. Pour les visiteurs sourds, une version en langue des signes (LSF) est disponible, visualisable sur l'écran. Ce guide n'est malheureusement n'est pas accessible aux personnes non-voyantes (pas de synthèse vocale pour faire défiler le menu).

Espaces extérieurs : une pente raide

Deux parkings gratuits, situés à environ 10 minutes de marche (et rapidement complet pour celui de la rue Paul Bert les jours de match puisqu'il est occupé par les supporters du stade tout proche !), contiennent des places réservées. Des stationnements matérialisés sont également disponibles le long de la rue Paul Bert, en contrebas du musée. Il vous faudra ensuite, dans tous les cas, pour accéder à l'entrée, gravir un long plan incliné, assez raide. Pas de souci en fauteuil électrique mais les utilisateurs de modèles manuels auront, pour certains, besoin d'un petit coup de pouce. Des paliers de repos auraient été les bienvenus, ainsi que des bancs pour les personnes ayant des difficultés à se déplacer ! Autre option : la dépose-minute face à l'entrée.

Espaces intérieurs : accessibilité optimale

Dès l'entrée, une bande podotactile guide les visiteurs malvoyants. Des fauteuils roulants sont à disposition au niveau du passage aux rayons X, sans aucune réservation préalable. Aux guichets, des comptoirs surbaissés (également équipés de boucles magnétiques) permettent aux visiteurs en fauteuil de s'adresser facilement aux agents. Les plans situés dans le hall d'accueil sont en relief et portent des inscriptions en braille. Des ascenseurs permettent d'accéder « aux coulisses du musée » et aux toilettes. Dans les salles d'expositions, l'ensemble des tableaux, sculptures ou objets est disposé à hauteur des yeux, y compris pour une personne se déplaçant en fauteuil.

Groupes et ateliers adaptés

• Des visites de groupes (7 à 20 personnes) sont proposées. Selon la direction du musée : « Le programme des activités prend en considération les attentes et exigences de chacun avec une attention particulière pour les publics ayant un handicap (physique, mental). La politique d'accessibilité du musée est exigeante tant sur le plan physique qu'intellectuel. »
• Des activités pour les scolaires (mais également extra-scolaires) sont également programmée. Elles sont conçues pour être accessibles et s'adapter à tous les publics, en tenant compte des différents niveaux et handicaps. Le service des publics est disponible pour toute question concernant l'accessibilité aux participants handicapés.

Tarifs et gratuité

Profitez-en, l'entrée à la Galerie du temps et au Pavillon de verre est gratuite jusqu'au 3 décembre 2013. Ensuite, tout comme l'exposition temporaire, elle restera gratuite pour les personnes handicapées civiles ou victimes de guerre, sur présentation d'un justificatif en cours de validité. Egalement pour les moins de 18 ans.

Transport

Comptez vingt minutes à pied (1,5 km) pour rejoindre la gare de Lens (desservie par le TGV) le long d'un chemin piéton paysager. Une navette (départ toutes les 20 minutes), munie d'une plateforme élévatrice pour les passagers en fauteuil roulant (gratuite jusqu'à 31 décembre 2013), permet également de se rendre au musée. L'aéroport international de Lille-Lesquin, situé le long de l'A1, est à moins de 30 minutes.

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 09-09-2013 par marie koto :
attention une erreur s'est glissée le Musée a ouvert ses portes le 12/12/2012 ET NON 2013
cordialement

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches