Film "Coup de chaud" : un bouc émissaire handicapé mental

Résumé : Sortie le 12 août 2015 de Coup de chaud, un huis-clos inspiré d'un fait divers qui met en scène un jeune homme handicapé mental, devenu le bouc émissaire de tout un village puis retrouvé mort. Une enquête suffocante sur fond de préjugés.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Un été caniculaire. Un village tranquille. En apparence... Car le quotidien des habitants semble perturbé par un jeune homme. Josef Bousou, le fils du ferrailleur, atteint de troubles mentaux, est désigné par les villageois comme la source principale de tous leurs maux. Jusqu'au jour où il est retrouvé sans vie dans la cour de la maison familiale…

Inspiré d'une histoire vraie

Coup de chaud, le troisième long-métrage de Raphael Jacoulot, est inspiré d'un fait divers qui s'est déroulé dans sa région d'origine. "J'étais troublé que des villageois, ni pires ni meilleurs que d'autres, aient pu être, à un moment donné, soulagés par la disparition violente de l'un des leurs, confie-t-il. J'y voyais quelque chose qui parlait de notre monde, de notre société. Une société malade qui se cherche en permanence des coupables." Une fois encore le réalisateur s'inspire de la thématique du bouc émissaire, comme dans son film précédent, Avant l'aube, sorti en 2011 ; il cherche à comprendre le phénomène du groupe amené à se liguer contre une seule personne. Surtout en temps de crise, comme peut l'être, à l'échelle d'une petite communauté d'agriculteurs, une sécheresse.

Chronique d'un bouc émissaire

Ce bouc émissaire, c'est "l'idiot du village", incarné par Karim Leklou, qualifié par le réalisateur de "jeune comédien assez prodigieux, extrêmement inventif et mobile, comme son personnage". C'est sur lui que se cristallisent toutes les haines et toutes les rancœurs. Josef a trente ans mais les capacités intellectuelles d'un ado de quinze. Issu d'une famille de gens du voyage sédentarisée dans le village, il est épris de liberté. A l'étroit chez ses parents, il rêve d'aller au contact des autres, de faire des rencontres, de trouver l'amour. Mais son attitude dérange, il multiplie les petits larcins, met la population mal à l'aise. Jusqu'à devenir l'obsession de tout le village...

Une " débilité débonnaire affective "

Pourtant Josef n'est pas seulement une victime. Il est qualifié dans le film "d'individu souffrant d'une débilité débonnaire affective". Plein d'ambivalence, il porte aussi en lui une violence inquiétante qui, au fil du temps et des provocations, se révèle avec force. Il est, malgré son handicap, parfaitement lucide sur les problèmes de chacun et capable de s'en servir pour se défendre. Jean-Pierre Darroussin (un maire qui tente d'apaiser les tensions) et Carole Franck (une agricultrice inquiète pour son exploitation) figurent également à l'affiche de ce huis-clos policier sorti en salles le 12 août 2015 et qui semble déjà rencontrer un vif succès auprès des critiques. Une enquête poignante sur fond d'exclusion et de préjugés dans une ambiance torride et menaçante.

Coup de chaud
Policier français (1h42)
De Raphaël Jacoulot
Avec Jean-Pierre Darroussin, Grégory Gadebois, Karim Leklou, Carole Franck
Sortie le 12 août 2015

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches