Alain Rochon succède à JM Barbier à la présidence de l'APF

Résumé : Alain Rochon a été élu à la présidence de l'Association des paralysés de France (APF) le 13 avril 2013. Une élection qui fait suite à la décision de Jean-Marie Barbier de cesser d'assurer cette mission.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Âgé de 65 ans, Alain Rochon occupait jusqu'à présent les fonctions de vice-président de l'APF. Marié et père de 2 enfants, il est diplômé de Sciences Po Paris, licencié en sciences économiques et ancien élève de l'ENA. Il a réalisé l'ensemble de sa carrière professionnelle au sein du Ministère des Finances puis de RFF (Réseau Ferré de France) et enfin de France Télévisions. En situation de handicap moteur depuis 1997, il est adhérent à l'APF depuis 1998. Élu au Conseil d'administration en 2002, il devient vice-président en 2005.

Son parcours « handicap »

Parmi ses nombreuses représentations, on peut citer : rapporteur du groupe « Institutions » lors de l'élaboration de la loi handicap de 2005, animateur de 2010 à 2012 de la Commission « accessibilité » (tous types de handicaps) du Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH), et corédacteur, sur ce sujet, du rapport préparatoire à la deuxième Conférence nationale du handicap (juin 2011). Mais aussi administrateur et trésorier du Collectif inter-associatif sur la santé (CISS), membre de l'Observatoire interministériel de l'accessibilité et de la conception universelle, administrateur du Fonds d'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique du (FIPHFP) de 2006 à septembre 2012 et, enfin, membre de la Commission de l'hébergement touristique marchand. Alain Rochon a déclaré s'inscrire dans la continuité de l'action menée par l'APF et notamment dans la mise en œuvre de son projet associatif « Bouger les lignes ! Pour une société inclusive », dont il a été corédacteur.

Merci à monsieur Barbier

A l'occasion de son départ, l'APF tient à remercier chaleureusement Jean-Marie Barbier pour son implication, son militantisme et sa proximité avec les acteurs de l'association pendant ses six années de présidence. De nombreux combats ont ainsi été menés et notamment :
- La manifestation « Ni pauvre ni soumis » qui a réuni 100 associations et 35 000 personnes en situation de handicap ou atteintes de maladie invalidante dans les rues de Paris le 29 mars 2008 et qui a permis l'augmentation de l'AAH de 25% en 5 ans.
- L'édition du plaidoyer de l'association « Construire une société ouverte à tous ! ».
- L'adoption du projet associatif « Bouger les lignes ! Pour une société inclusive ».
- La concrétisation des processus de démocratie interne dans toutes les strates de l'association.

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr »

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 13-02-2015 par vi :
puisque l aventure des personnes en fauteuil continue. Il y a des bons plans sur les trajets tgv réduisant suivant les horaires le cout du billet de train. Mais lorsque l on va sur le site sncf, mentionnant déplacement en fauteuil ces prix réduits deviennent plus onéreux.

Le 13-02-2015 par vi :
Je suis outrée une personne en fauteuil doit prévenir 48 heures la sncf avant son déplacement.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr