Addicts aux décibels : protégez votre audition cet été !

Résumé : Je m'éclate en musique mais je protège mes oreilles pour éviter d'être sourd à jamais. L'association JNA sera présente sur les grands rendez-vous musicaux de l'été pour préserver le capital auditif des addicts aux décibels.

Par , le 

Réagissez à cet article !

L'été arrive. Moins de contraintes. Fini les cours, le stress des examens. Envie de faire la fête. Les occasions de sorties se multiplient : festivals, concerts, discothèques, plage... La musique bat son plein, et parfois à pleine puissance. Or, nos oreilles n'ont pas la capacité à s'adapter et à mettre en place des mécanismes de protection naturelle. Les dégâts peuvent hypothéquer le plaisir à jamais.

Aucun signal d'alerte !

Le professeur Thai Van, professeur universitaire ORL et audiologie au CHU de Lyon, référent de l'association JNA (Journée nationale de l'audition), le confirme : « Si les paupières protègent les yeux, les oreilles, elles, n'ont pas de fermeture et son soumises à toutes les pressions, même les plus nocives. Le plus insidieux, c'est que nous n'avons pas de signes lors de l'exposition, ce n'est qu'après que l'on ressent les sifflements, les bourdonnements ou une douleur. Et, parfois, le « après » est déjà trop tard ».

Une enquête alarmante

Ipsos et JNA ont mené une enquête, « Le capital auditif des jeunes est-il en danger ? », qui révèle que...
• 96 % reconnaissent les dangers de la musique amplifiée.
• Près de 70% écoutent entre une et quatre par jour de la musique amplifiée via MP3 ou autre appareil de diffusion.
• 56% indiquent que le volume sonore en discothèque est trop élevé.
• 52% ont déjà ressenti de la fatigue et des maux de tête suite à une exposition sonore.
• 43% des 16-18 ans disent avoir eu des douleurs, sifflements, bourdonnements ou une perte momentanée de leur audition suite à exposition. Cette proportion atteint 58% chez les 22-25 ans. 74% ont attendu que cela passe !

Les préconisations de JNA

• Une durée d'écoute des MP3 ou appareils de loisirs de ce type une heure par jour à la moitié du volume maximal.
• De s'éloigner des baffles lors des concerts et festivals.
• De porter des protections auditives en mousse ou sur mesure.
• De faire des pauses auditives de 15 minutes toutes les deux heures en discothèque.
• De prendre connaissance des volumes sonores diffusés dans les établissements de nuit (maximum légal de 105 dB ; l'oreille est en danger au-delà de 85 dB).

Des manifestations sous haute prévoyance

Face à ce constat, l'association JNA a donc décidé, cet été, de mener une vaste campagne de sensibilisation. Avec l'aide de nombreux partenaires, elle sera présente dans différentes manifestations, avec des animations à l'intention des fêtards : diffusion de milliers de bouchons de protection auditives Quies - JNA SNR 35 dB et de la brochure « Nos oreilles, on y tient ! », messages de prévention diffusés par des bénévoles et, sur certains évènements, mise en place de la permanence téléphonique de l'association France Acouphènes et tests de l'audition réalisés par des audioprothésistes.

Calendrier 2013

• Le 21 juin lors de la Fête de la Musique dans plus de 31 villes de France.
• Du 27 au 29 juin sur le festival Solidays (Paris- hippodrome de Longchamp).
• Le 4 juillet, actions de sensibilisation dans les établissements de nuit de Lyon (lire article détaillé en lien).
• Le 7 septembre, sur Inoxpark (festival de musique électronique) à Paris.

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr »

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr