Handicap: les mises en garde de l'APF et de Julia Kristeva

Résumé : L'Association des paralysés de France (APF) et la psychanalyste Julia Kristeva, présidente du Conseil national sur le handicap, ont émis des réserves mardi à la veille de la présentation de la Loi...

Par , le 

PARIS, 27 jan (AFP) - L'Association des paralysés de France (APF) et la psychanalyste Julia Kristeva, présidente du Conseil national sur le handicap, ont émis des réserves mardi à la veille de la présentation en conseil des ministres du projet de loi handicap.
Dans un communiqué, l'APF "rappelle que cette loi doit être la grande loi promise".
L'APF demande "un accès à tout pour tous", rappelant que 27% des mairies, 42,6% des bureaux de poste, 69,5% des salles de cinéma et 71,1% des musées municipaux étaient encore inaccessibles aux personnes handicapées, selon un sondage IFOP de 2001.
L'APF demande encore "un droit à compensation intégrale", par exemple pour le financement d'un fauteuil roulant à 1.500 euros, "des ressources permettant de vivre dignement" et "de vrais programmes d'action".
Une autre association, le Snapei (handicaps mentaux) estime que le projet de loi est "inachevé" et demande une "réelle égalité des droits", en particulier pour les personnes handicapées mentales.
Pour sa part, Julia Kristeva, présidente du Conseil national sur le handicap a estimé dans Le Monde daté mercredi que "l'avant-projet de loi doit être amélioré", en référence au texte présenté en décembre par la secrétaire d'Etat aux Personnes handicapées Marie-Thérèse Boisseau, avant sa version définitive mercredi.
Ce texte "apparaît comme insuffisamment ferme: on y parle de sanctions et de contraintes en multipliant les possibilités dérogatoires", écrit-elle avec Charles Gardou, vice-président du Conseil national "handicap, sensibiliser,
informer, former".
Le texte est aussi "flottant, puisque la plupart des dispositions législatives seront précisées ultérieurement par un hypothétique arsenal de
décret", ajoutent les deux auteurs.
Mme Kristeva, chargée par le président Jacques Chirac d'une mission sur le handicap, a lancé en avril 2003 un "comité national" regroupant de nombreuses personnalités, handicapées ou valides, de tous horizons afin de "combattre l'ignorance et la peur" qui entourent le handicap.
st/ed/ide



[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches