Projet de loi sur le handicap: Chirac veut 'renforcer encore la réforme'

Résumé : Jacques Chirac a affirmé qu'il fallait 'profiter des dernières étapes du travail parlementaire' à venir sur le projet de loi sur les droits des personnes handicapées 'pour renforcer encore la réforme'...

Par , le 

PARIS, 15 déc 2004 (AFP) -
"Dans notre société, les personnes handicapées ne souffrent pas seulement de leur handicap. Des obstacles parfois infranchissables se dressent encore sur la voie de leur intégration dans la société. Et notre société n'est pas assez solidaire à leur égard", a déclaré en Conseil des ministres le chef de l'Etat.
Jacques Chirac, dont les propos étaient rapportés par le porte-parole du gouvernement Jean-François Copé, intervenait à l'issue d'une communication de la secrétaire d'Etat aux personnes handicapées Marie-Anne Montchamp.
"Lever les obstacles, accroître la solidarité de la Nation en faveur des personnes handicapées est une exigence démocratique et sociale. Chacun doit y prendre sa part", a dit le président.
Alors que l'examen en deuxième lecture du projet de loi sur les droits des handicapés par les députés doit commencer lundi prochain, Jacques Chirac a souhaité "renforcer encore la réforme". "Je pense à l'accessibilité des
bâtiments et des transports, à la scolarisation des enfants, ainsi qu'aux ressources des personnes handicapées, notamment celles qui sont en établissement et celles qui ne peuvent pas travailler", a-t-il dit.
Il a également demandé au gouvernement "d'étudier les aides qui pourront être proposées pour accélérer la mise en oeuvre de l'accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées".
Il a souligné que "notre pays a commencé à rattraper le retard considérable qui s'était accumulé pour l'accueil en établissement". Il a souligné qu'au 1er janvier 2006, la création d'une prestation de compensation universelle aidera les personnes handicapées à faire face aux dépenses occasionnées par le handicap. "Il s'agit là d'un progrès essentiel", a dit Jacques Chirac.
Le chef de l'Etat a fait de l'insertion des handicapés l'un des trois grands chantiers de son quinquennat avec la lutte contre le cancer et la lutte contre l'insécurité routière.
Au cours du compte-rendu du Conseil des ministres, Jean-François Copé a affirmé qu'il s'agissait d'"un chantier absolument prioritaire" et que "l'action gouvernementale avance à un très bon rythme".
Dans sa communication, Marie-Anne Montchamp a évoqué les nouveaux chantiers qui seront ouverts en 2005: "reconnaître le handicap dans toute sa diversité" à travers "de nouveaux référentiels d'évaluation du handicap"; définir un "plan métiers" et stimuler l'emploi des travailleurs handicapés par des "pacte territoriaux" associant dans les bassins d'emplois acteurs publics et privés; ouvrir une réflexion sur la représentativité des associations et sur la situation financière des établissements médico-sociaux.
phg/pcm/bg

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches