Liban-élections: Un militant des droits des personnes handicapés mène campagne sur sa chaise roulante (reportage)

Résumé : Nawaf Kabbara, seul personne handicapée candidat aux législatives libanaises, mène campagne sur sa chaise roulante, sillonnant les rues de Tripoli accompagné de son état-major dont des personnes handicapées comme lui.

Par , le 

par Rouba KABBARA
= =
TRIPOLI (Liban), 17 juin (AFP) -
Professeur de sciences politiques à l'Université de Balamande (nord), M. Kabbara, 52 ans, affirme que son handicap n'est pas un obstacle à son activité politique. Il est candidat à l'un des sièges sunnites lors de la dernière étape des législatives, dimanche au Liban nord dont Tripoli est le chef-lieu.
"Aucun candidat ne s'est opposé à ma candidature car je suis handicapé.
Cette chaise roulante qui fait partie de mon corps n'est plus un obstacle pour communiquer avec les gens", dit-il, en dirigeant son "véhicule" dans une rue tortueuse des vieux souks de Tripoli.
Habillé avec recherche, M. Kabbara estime "que les élections sont le meilleur moyen de faire parvenir un message et le Parlement le lieu pour
voter des lois en faveur des handicapés".
Cloué sur sa chaise roulante depuis 25 ans à la suite d'un accident de route en Arabie saoudite, il milite sans relâche pour les droits des personness handicapées au sein de l'Association des handicapés libanais.
"Depuis la création en 1998 de notre association, nous militons contre la discrimination dont les handicapés physiques et mentaux sont victimes. La présence à l'Assemblée d'un député engagé dans cette lutte pourra faire avancer les choses", assure-t-il.
Outre M. Kabbara, cette association a présenté deux candidats aux législatives, l'un au Liban sud et l'autre dans le Mont-Liban (centre), mais
ils se sont retirés de la course n'ayant été adopté par aucune liste.
Par contre, M. Kabbara, qui appartient à une famille de politiciens, son père ayant été député avant la guerre civile (1975-1990), a trouvé une place sur la liste de l'ancien ministre Soleimane Frangié, qui affronte les candidats du courant du député élu Saad Hariri.
"Nous avons brisé le tabou qui nous maintenait hors du jeu politique, en faisant partie d'une coalition forte et en introduisant un article sur les droits des handicapés dans son programme", estime-t-il.
Une rampe d'accès spéciale a été aménagée pour M. Kabbara sur les tribunes où s'installent les candidats lors des rassemblements électoraux à Tripoli.
Désormais, il n'a plus besoin d'être hissé sur les épaules de volontaires pour faire ses discours.
Ses photos sont rares dans la jungle d'affiches et de banderoles qui a envahi Tripoli, car les fonds pour sa campagne sont limités.
Vêtus de t-shirts au nom de l'association, ses partisans distribuent néanmoins son programme politique aux passants: droits de l'Homme,
démocratie et défense des libertés.
Selon le ministère de la Santé, le Liban compte 60.000 handicapés, mais M.Kabbara estime ce chiffre à "160.000 à 200.000".
"Si je suis élu au Parlement, les handicapés auront une représentation légale et pourront ensuite obtenir des ministères importants", dit-il.
rk/jb/tp

[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches