Japon: un appareil permet aux grands paralysés de 'parler avec la pen

Résumé : Des chercheurs japonais ont inventé un appareil qui permet aux personnes atteintes de paralysie musculaire totale de dire 'oui' ou 'non', en mesurant les flux de sang dans leur cerveau.

Par , le 

TOKYO, 27 sept 2005


[BC][EC]Cet appareil baptisé "Kokoro-gatari" ("parler avec la pensée") a été développé conjointement par le géant de l'électronique Hitachi, l'entreprise Excel du groupe Mechatronix, et l'Association japonaise des malades de la sclérose latérale amyotrophique.
[BC][EC]Les personnes atteintes de cette grave maladie neuro-dégénérative finissent par ne plus pouvoir parler ni effectuer le moindre mouvement, y compris cligner des yeux, mais continuent à penser normalement.
[BC][EC]Les chercheurs ont mis au point un bandeau qui, placé sur la tête du patient, émet des rayons infrarouges qui mesurent les flux de sang dans son cerveau.
[BC][EC]"Si le patient veut dire oui, il doit stimuler sa pensée par exemple en effectuant un calcul ou en chantant mentalement une chanson, ce qui enverra un flux supplémentaire de sang dans son lobe frontal", ont expliqué les entreprises dans un communiqué.
[BC][EC]A l'inverse, pour dire non, le malade doit se détendre complètement pour laisser le flux de sang inchangé.
[BC][EC]L'appareil donne une réponse à 80% correcte dans les 36 secondes.
[BC][EC]"Parler avec la pensée" devrait être commercialisé au Japon vers la fin 2005 au prix de 470.000 yens (3.470 euros). Son exportation n'est pas envisagée pour le moment.

yt-mis-roc/agr/mf eaf.tmf

[BI]" Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ".[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr