L'Unapei dénonce une baisse de revenus pour les travailleurs handicapés

Résumé : L'Unapei (handicap mental) a dénoncé les dispositions d'un récent décret relatif aux établissements et services d'aide par le travail, estimant qu'elles provoquaient une baisse de revenus pour les travailleurs handicapés employés par ces établisse

Par , le 

PARIS, 20 juin 2006 -

[BC][EC]L'Union nationale des associations de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis (Unapei) regrette que les nouvelles dispositions d'un "décret du 16 juin 2006", entraîne pour les personnes employées par les ESAT "un manque à gagner de l'ordre de 14 euros mensuels, soit environ 1,5% de pouvoir d'achat".
[BC][EC]Cette baisse de revenus résulte "des modifications apportées au mode de calcul de l'Allocations aux adultes handicapés (AAH) différentielle".
[BC][EC]"Loin d'apporter une amélioration à la situation matérielle des 100.000 travailleurs handicapés d'ESAT, le texte ne contribue donc qu'à la détériorer", déplore l'Unapei.
[BC][EC]"Le texte publié constitue un démenti cinglant aux engagements pris par les pouvoirs publics, selon lesquels la loi du 11 février ne serait porteuse que de progrès", s'indigne-t-elle tout en lui reconnaissant "quelques dispositions de nature à conforter les droits des travailleurs d'ESAT".
[BC][EC]L'Unapei demande que soient apportés "sans délai" les amendements nécessaires au texte pour le maintien dans leurs droits des travailleurs handicapés.
[BC][EC]Sur son site, elle affirme représenter "60.000 familles et 2.700 établissements et services spécialisés accueillant 180.000 personnes handicapées, enfants et adultes".

mc/ed/bma

[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».[EI]





Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches