Miss France: une association salue l'élection d'une dauphine malentendante

Résumé : L'association de handicapés Fnath-accidentés de la vie, a salué l'élection de Sophie Vouzelaud, une malentendante de 19 ans, comme dauphine de Miss France ce week-end, 'une façon d'affirmer que les personnes handicapées ont leur place partout'.

Par , le 

PARIS, 11 déc 2006 (AFP) -
"J'ai été agréablement surpris et j'ai trouvé très bien que la première dauphine de Miss France soit une jeune femme malentendante" a déclaré à l'AFP Marcel Royez, secrétaire-général de la Fnath, association qui revendique quelque 200.000 adhérents en France.
"C'est une façon d'affirmer la présence des handicapés dans tous les aspects de la société, on a des artistes, des chefs d'entreprise.. Cela confirme que les handicapés ont leur place partout" a-t-il ajouté. "Et pourtant je ne suis pas un fanatique des Miss France".
"Elle est belle, c'est pour cela qu'elle a été choisie" a tempéré Marie-Sophie Desaulle, présidente d'une autre association, l'APF (Association des paralysés de France). "Ce qui serait bien, c'est de ne pas en parler, cela montrerait que son handicap n'a pas été un critère" a-t-elle déclaré à l'AFP.
Le porte-parole de l'Apajh (adultes et jeunes handicapés), Nicolas Florateau, a lui aussi estimé que cette élection était "bien pour les handicapés", tout en soulignant qu'il s'agit de la "vie normale" et qu'il "n'est pas question de demander des quotas" de handicapés dans aucune activité.
"Nous ne sommes pas pour une approche communautariste, nous espérons que les handicapés vivent leur vie aussi sans nous", a-t-il dit à l'AFP.
im/vdr/Glk

[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr