Aucune réponse à la question des ressources (APF)

Résumé : Jean-Marie Barbier, président de l'APF (association des paralysés de France) a regretté 'qu'aucune réponse concrète à la mise en place d'un revenu d'existence' n'ait été donnée mardi lors de la Conférence nationale sur le handicap à P

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

PARIS, 10 juin 2008 (AFP) -
"Le président de la République a eu un discours extrêmement volontariste, en disant que les enfants et les adultes handicapés ont leur place au milieu de tout le monde, on ne peut que s'en satisfaire mais on oublie la moitié de cette population, ceux qui ne peuvent pas ou plus travailler", a affirmé M.Barbier à l'AFP.

Ces personnes, "on ne leur parle pas , on ne les entend pas, on ne les comprend pas", a insisté le président de l'APF, ajoutant qu'"aucune réponse concrète à la mise en place d'un revenu d'existence" n'a été donnée."La réponse à la question des ressources des personnes est parfaitement insatisfaisante et incomplète", dit-il.

Les associations réclament un "revenu d'existence décent" pour les personnes handicapées qui ne peuvent travailler, égal au moins au Smic. Elles reçoivent aujourd'hui l'AAH (allocation adulte handicapé) dont le maximum est de 612 euros par mois.
Pour les handicapés en recherche d'emploi, "on va forcer les entreprises, et c'est très bien, à être en contact avec les personnes handicapées et on va les accompagner", explique M. Barbier, "mais cela ne suffit pas à régler le problème, l'Agefiph (Fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées, ndlr) rame depuis 21 ans, ce n'est pas si simple".mv/im/phi

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 24-06-2008 par ericgruntz :
Bonjour

Je travail à L' APF et jamais ont parle de nous pour les salaires qui sont bas, ont travaillent comme dans l'ordinaire, et pas un petit geste pour les plus méritant et pas aider pour aller dans l'ordinaire.

merci quand même à tous ceux qui se battent pour nous les handicapés

Le 24-06-2008 par sfallet :
Bonjour je suis en invalidité et je voie que pour la question des revalorisation sur la ha pour le président de le république se n'est pas son afaire et bien si il faut que les handicapées soie au smic comme en invalidité il le sait très bien que l'on ne peus pas vivre avec 628euros par moi je veus quil fasse quelle chause et il faut que l'on se pattre pour optenir se que l'on veus.

Le 24-06-2008 par sfallet :
Bonjour je suis en invalidité et je vois que pour la question des revalorisation sur la ha pour le président de le république se n'est pas son affaire et bien si il faut que les handicapées soie au smic comme en invalidité il le sait très bien que l'on ne peu pas vivre avec 628 euros par moi je veux qu'il fasse quelle chose. Il faut que l'on se batte pour obtenir se que l'on veux. merci

Le 30-06-2008 par pinsard :
je suis en invalidité depuis 1983, inapte au travail, mais j'ai travaillé 9 ans et 9 mois; en 1983, il fallait avoir travaillé 10 ans pour toucher le taux plein de la pension invalidité : il me manquait 3 mois donc je touche un pourcentage réduit de cette pension. Après 25 ans d'invalidité je touche environ 372 euros par mois (heureusement je suis mariée et celui-ci travaille) donc je n'ai droit à rien d'autre, mais s'il lui arrive quelque chose, comment je fais? N'y a-t'il pas eu une injuste revolarisation du montant de cette pension? je pense ne pas être seule dans ce cas. mamiode

Le 01-06-2009 par HULK HOGAN :
BONJOUR A TOUS JE SUIS PARAPLEGIQUE SUITE A UN ACCIDENT DU TRAVAIL IL FAUT SURVIVRE AVEC 425E PAR MOIS C'EST INAMISSIBLE J'AI UN TAUX DE 80% INVALIDITE ON NOUS LAISSE CREVER A PETIT FEU ON EN A MARRE ON DEMANDE J'USTE DE POUVOIR VIVRE DIGNEMENT

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches